Mathieu.
Membres : MM. Kacou Alcide et Gris Camille [9].

Jean-Baptiste Mockey, une fois élu, rend hommage à son prédécesseur M. Denise, se réfère en termes dithyrambiques à M. Houphouët-Boigny, et tient à assurer, avec un aplomb bien imprudent, que « les vieux militants… ont encore un rôle important à jouer » [10]. Le compte rendu publié par Fraternité du 24 avril 1959, relève que les militants ont « critiqué librement les erreurs, les fautes, les insuffisances » de l’ancienne direction. M. Houphouët-Boigny, quand à lui, cherche à nier la réalité, en insistant sur « la cinglante réponse » donnée par le Congrès à tous ceux qui « font répandre le bruit de l’existence d’un fossé entre le président du R.D.A. et la masse des militants, entre lui et la Jeunesse ardente et fière de notre beau pays ».
D’aucuns n’en considéreront pas moins, et à juste titre à mon avis, ce Congrès comme la rébellion contre « la vieille garde » R.D.A. Six ans plus tard, M. Houphouët-Boigny dira au IVe Congrès du P.D.C.I., que les travaux du Congrès de 1959 s’étaient déroulés « dans la précipitation… laissant libre cours aux intrigues, à la corruption et aux menées subversives ».
Les élections du 12 avril 1959 pour l’Assemblée législative se déroulent dans le calme. Sur 100 élus, 21 seulement sont nés en 1925 ou après cette date, et aucun d’entre eux n’appartient ou ne se réclame de la bourgeoisie terrienne qui a fait élire 21 des siens.
Mais cette consultation électorale met aussi en relief un fait particulièrement préoccupant pour le chef de l’État ivoirien : les électeurs obéissent à l’appel au boycott des élections lancé par le roi du Sanwi. Ainsi, dans la région d’Aboisso, seuls 3 202 électeurs sur 14 831 inscrits prennent part au vote. Pire, des dissidents annonceront bientôt, le 3 mai, la constitution d’un « gouvernement du Sanwi ». Pour l’organe du P.D.C.I., « les événements d’Aboisso… sont la conséquence du relâchement de la discipline au niveau supérieur de l’État ». C’est une critique directe de l’action de M. Mockey, ministre de l’Intérieur. Celui-ci, originaire de la région, essaie de parer le coup en publiant un violent article stigmatisant les événements du Sanwi.<br class=’manualbr’

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique