enseignants ;

d’avoir haï Ph. Yacé ; « d’être de la pourriture, de l’ordure » ; d’avoir rencontré deux féticheurs et d’avoir accepté que l’un d’eux "travaille" en vue de porter atteinte à la vie du président ; d’avoir manoeuvré pour infiltrer des jeunes dans le parti [63].
On est bien loin "des preuves accumulées" contre Boka rapportées par une dépêche A.F.P.
Le 20 avril, convoqué par le Président, je débarque de Paris et vais directement à Yamoussoukro. Il connaît les liens d’amitié tissés entre Boka et moi depuis trois ans. Il me tend une grande enveloppe en me disant : « C’est la confession de Boka. » Puis il me remet quelques photos [64] du corps nu de Boka « prises par un photographe qui était heureusement dans les parages ». Me montrant l’une d’elles où paraît le pénis non circoncis de Boka, il a ce seul commentaire : « Il a fallu qu’il meure pour nous rendre compte qu’il n’était même pas initié ».
Que vaut le « testament politique » spontané, rédigé « sans aucune contrainte » par Ernest Boka ? Ce document manuscrit de onze pages [65] appelle les remarques suivantes [66] :

  • a) Toutes les pages sont signées comme s’il s’agissait d’un procès verbal ;
  • b) La page 6 s’arrête au tiers alors que la page 7 se présente comme un rajout intitulé "les marabouts", et dans lequel il accuse M. Amon Tanoh, qui ne sera pourtant jamais inquiété, de l’avoir mis en contact avec un féticheur ;
  • c) la page 8 comporte aussi un rajout d’une seule phrase à la gloire du président Houphouët-Boigny
  • d) Il y a encore un rajout de 2 pages (pp. 9 et 10) où il parle de ses “complices” sans précision aucune, et s’accuse « d’avoir joué à l’apprenti-sorcier » et admet que « le grand sorcier est le plus fort »
  • e) Enfin, dans un ultime rajout (p.11), il compromet Albert Paraiso et
Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique