du comité directeur, seuls ont été évoqués des faits d’ordre fétichiste, et ceci, de façon floue, par « on-dits » (à l’exception des témoins, personne ne paraît en effet avoir assisté à la découverte des fétiches).
« La lecture du seul document évoqué dans cette affaire, la lettre de M. Keita Fodeba, ministre de l’Intérieur de la Guinée, saisie par M. Houphouët-Boigny sur une personne rentrant de Guinée, qui ne comporte pas la moindre allusion politique mais, strictement privée, a uniquement trait à une affaire de succession, confirme bien qu’aucun grief sérieux fondé sur une attitude politique contraire à celle du gouvernement en fonction ne peut être reproché à M. Mockey.
« Il semble d’ailleurs que plusieurs mois avant que soient invoqués les faits reprochés à M. Mockey, plus exactement quatre ou cinq mois plus tôt, on pensait déjà à l’éliminer de ses fonctions [15]. C’est ce qui résulte de la lettre adressée par Mlle Christiane Wilt, nièce de M. Wilt, membre du cabinet de M. Houphouët-Boigny, adressée à son ami M. Diop Léonard, membre du cabinet de M. Boka, ministre de la Fonction publique, dont ci-joint photocopie. Cette lettre a en effet été remise à M. Mockey par M. Diop lui-même, outré du complot qui se tramait depuis longtemps contre M. Mockey. (Bien entendu, M. Mockey n’attache qu’une importance relative aux affirmations de cette jeune personne dont le témoignage ne peut avoir qu’une valeur relative.)
« Tant par l’examen de la situation et des faits que par les enquêtes personnelles que M. Mockey a faites et continue de faire, le personnage qui semble se trouver à l’origine de ce complot est le seul qui puisse en tirer un bénéfice direct : M. Philippe Yacé, président de l’Assemblée législative de Côte d’Ivoire.
« M. Mockey en effet, vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sénateur de la Communauté, secrétaire général du P.D.C.I., membre du comité directeur, maire de Grand Bassam, était arrivé aux plus hautes dignités. Il représentait ainsi le seul obstacle dans la voie ambitieuse de M. Yacé qui a pu aspirer à prendre un jour la succession de M. Houphouët-Boigny. M. Philippe Yacé, dans l’optique qui ressort de l’examen de la situation d’un complot visant à déposséder M. Mockey de ses hautes fonctions, est le seul qui ait pu désirer la chute de

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique