village natal, la capitale de la Côte-d’Ivoire. Jadis hameau minuscule, berceau

du clan des Akoués, il a aujourd’hui les atours d’une métropole :
les bâtiments qui y sont implantés-la Maison du Parti, les hôtels, l’immeuble de la Fondation Houphouët-Boigny, etc.-sont les plus somptueux d’Afrique ; on y trouve également les grandes écoles les plus luxueuses et les mieux outillées d’Afrique et d’Europe
Le prix de revient de chacune des trois grandes écoles-ENSTP, INSET, ENSA-s’élève à 40 milliards de FCFA, tandis que la Fondation coûtera un peu plus. ; et le Président songe déjà à y édifier la réplique de la basilique Saint-Pierre de RomeEn août-septembre 1988, des journaux jusque-là favorables au Président ivoirien-Minute, Le Parisien Libéré, Le Figaro Magazine-ont lancé une violente campagne contre lui, en prenant comme prétexte cette basilique. Les reportages sarcastiques de Minute et du Figaro Magazine ont été relayés par un article quasiment insultant du Parisien Libéré du 12.9.88..


Dès 1983, on y compte plus de 10 000 points d’éclairage publics, c’est-à-dire davantage qu’à Abidjan. Tous ces bâtiments étant climatisés, la puissance électrique à Yamoussoukro seule dépasse celle de tout le Mali. Selon un ancien ministre, bien placé pour en connaître le montant, "mille milliards de FCFA ont été engloutis à Yamoussoukro" par l’Etat et le Parti à la demande expresse du chef de l’Etat. Et les frais d’entretien et de maintenance dépassent les 15 milliards par an...


Donc la promotion de Yamoussoukro au rang de métropole constituait pour le Président un coup double : satisfaction d’ordre sentimental
et justification a posteriori des investissements effectués par le Trésor et le PDCI.


M. Dioulo, maire d’Abidjan, prend l’initiative d’adresser une lettre au Président Un vieux fonctionnaire de la mairie, après avoir jeté un regard sur la frappe, laissera tomber :"Elle a été tapée sur la machine de Mme Plazanet". Il s’agit de la secrétaire particulière du Président. lui demandant la permission de promouvoir l’idée de "Yamoussoukro-capitale", massive à laquelle le Président répondra, verbalement : "Prenez vos responsabilités".


A partir de ce moment, les évènements se précipitent.
<br

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 >>
Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique