lui prend les pieds qu’il mouille de ses larmes, et implore son pardon et sa clémence. Le parrain, sans témoin, n’est plus le parrain, ajoute-t-il encore. C’est de la chiffe molle, sous la cuirasse de l’ambitieux homme d’affaires et homme politique."


Le 25 mars, le Bureau de l’Assemblée nationale, réuni sous la présidence de M.Bédié, décide, à l’unanimité, de permettre des poursuites pénales contre le député Emmanuel Dioulo...


Dans les heures qui suivront cette laborieuse mise en scène, la Côte-d’Ivoire dans son ensemble sera secouée par un immense éclat de rire, en apprenant que M.Emmanuel Dioulo, censé être alité et promis au box des accusés, se trouve déjà en Europe. Voici le récit de ces événements rocambolesques fait par M.Dioulo et tel que noté, à Paris, le 4 juin 1985 :


1. En ce qui concerne la COGEXIM, le nouveau rapport des experts apporte la preuve qu’il n’y a pas eu détournements de fonds ou abus de biens sociaux.

2. En novembre 1984, il y a eu tentative de le compromettre dans un complot avec Kadhafi.

3. X... avait proposé son élimination physique à l’occasion d’un des nombreux cambriolages à main armée qui sont le lot quotidien des Abidjanais. Sa notoriété de par le monde-il est vice-président des villes jumelées-ses multiples contacts aux Etats-Unis et en France, etc., constituant un obstacle majeur à ce projet, il a été rejeté.

4. En dépit de l’abandon du projet d’homicide, il explique sa fuite par sa peur d’un assassinat.



5. Quand M.Houphouët-Boigny a pris l’avion pour le sommet de Lomé, il croyait que lui, Dioulo, était alité à Abidjan. C’est le surlendemain que Maître Vergès a téléphoné au président Eyadema, dont il est l’avocat, pour l’informer que le PDG de la COGEXIM se trouvait à Bruxelles.

6. Quand Eyadema en a averti Houphouët, celui-ci, furieux mais sceptique, a téléphoné à son ministre de l’Intérieur qui lui a confirmé que Dioulo se trouvait toujours chez lui, dans sa villa, à Abidjan.

7. Après le retour du Président, la fouille du domicile de Dioulo a apporté la preuve qu’il ne s’y trouvait pas.

8.Dioulo se croit menacé en Europe, il craint toujours un assassinat.

9. Qu’a-t-il comme défense ? Il dispose d’un manuscrit en sûreté en Suisse(ou en Belgique) et menace de le publier sous forme de

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 >>
Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique