Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

Annexe C

Le "Journal du Dimanche" publie dans sa livraison du 6 avril 1986, la "Précision" ci-dessous du Ministère de l’Information de Côte d’Ivoire, minimisant à l’extrême mon action auprès du président Houphouêt et mettant en doute ma probité.

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.

PRÉCISION

Les services du ministère de l’Information de la République de Côte d’Ivoire nous prient d’insérer la mise au point suivante :

« Dans votre édition du 30 mars, vous avez publié une mise au point de Jacques Batmanian, sur son séjour en Côte d’Ivoire. Parce que l’auteur a pris beaucoup de liberté avec la vérité, il s’impose de rétablir les faits.

 » Jacques Batmanian s’est présenté comme ayant été le conseiller, de 1963 à 1969, du président Houphouët-Boigny. Il prétend avoir démissionné de ses fonctions en raison de son hostilité à la politique pro-biafraise du chef de l’Etat ivoirien.

 » Jacques Batmanian a pu certes approcher le président de la Côte d’Ivoire, mais il n’a jamais été son conseiller. Son départ de la Côte d’Ivoire n’est pas lié, comme il le prétend, à la position ivoirienne sur le problème biafrais. Il a été prié de quitter le pays à la suite d’un litige portant sur une affaire commerciale.

 » Cette manoeuvre a capoté grâce à la vigilance de notre jeune ministre des Finances d’alors, Henry Konan Bedie, ce qui explique l’animosité que Baulin nourrit envers ce dernier.

 » Jacques Batmanian a signé, sous le nom de jacques Baulin, deux ouvrages, l’un sur la politique intérieure du président Houphouët-Boigny, l’autre sur sa politique africaine. Il les présente comme de grands succès.

 » On notera que les autorités ivoiriennes n’ont jamais réagi à la suite de la publication de ces deux ouvrages, tant il est vrai que la Côte d’Ivoire est et demeure une maison de verre et qu’il est loisible à tout un chacun d’y venir et de vérifier les affirmations non fondées de Jacques Batmanian.

 » Celui qui se veut un spécialiste des questions africaines en général, et ivoiriennes en particulier, n’aura réussi qu’une opération : celle d’avoir abusé de la discrétion du président Houphouët-Boigny et de sa générosité excessive. »

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique