Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-006-107

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















le 10.11.76

ÉNERGIE NUCLÉAIRE


L’accord de recherche entre Westinghouse
Framatome , E.D.F. et le C.E.A. a été signé.


L’accord définitif de recherche et développement dans le domaine des réacteurs nucléaires à eau pressurisée [P.W.R.] entre le Commissariat à l’énergie atomiques [C.E.A.] , E.D.F. , la société française Framatome et la société américaine Westinghouse a été signé le 5 novembre à Paris , indique un communiqué du ministère de l’industrie et de la recherche publié lundi 8 novembre . « La définition d’une programme commun pluriannuel de recherche et développement a déjà été effectuée et les travaux , pour chaque partenaire , ont pu commencer » , précisé le communiqué , qui ajoute que ces travaux porteront sur « les améliorations encore envisageables des systèmes réalisés (industriellement , notamment en ce qui concerne la fiabilité , les matériaux , les conditions d’exportation et d’entretien » . Pour la première année , les dépenses seront de l’ordre de 90 millions de francs .


L’accord signé , vendredi 5 novembre , entrée le C.E.A., E.D.F. , Framatome (groupe Creusot-Loire ) et Westinghouse fait suite au rachat par le C.E.A., à la fin de 1975 , d’une partie importante de la participation que possédait la société américaine dans le capital de Framatome , son licencié française (30% sur 45%) . Les négociations qui viennent d’aboutir auront été longues , puisqu’elles avaient commencé des la fin du mois de janvier dernier , et la signature de l’accord a demandé plusieurs jours de discussions finale assez serrées .


Le constructeur américain parait avoir fort bien tiré son épingie du feu : cotisant pour le tiers du budget commun de la recherche , il pourra , semble-t-il , voir jusqu’à la moitié des dépenses effectuées sur le soi américain , dans ses laboratoires . On précise , chez les différents partenaires de l’accord , que les travaux se feront «  là où se trouvent les équipes et les matériels les mieux adaptés  » , mais cette précision permet bien des interprétations .


Le tout sera donc , à l’épreuve des faits , de juger jusqu’où ira cette coopération qui sera mise en œuvre par un comité quadripartite . Les accords conclus permettront certainement , grâce à un budget appréciable (les 90 millions seront au moins reconduits chaque année jusqu’en 1982 ), et s’agissant d’un domaine où des progrès restent a accomplir , de faire progresser la technique des réacteurs à eau légère . Mais les dirigeants de Westinghouse , tout au long de la négociation , n’ont certainement pas quitté des yeux l’échéance de 1982. A cette date , en effet , la firme américaine aura cédé a Creusot-Loire les 15% qui lui restent aujourd’hui dans le capital de Framatome ; l’accord de licence liant l’unique constructeur français de centrales nucléaires à Westinghouse sera venu à expiration , et M. d’Ornano , ministre de l’industrie et de la recherche , a annoncé en juin dernier que cet accord ne serait pas renouvelé .


Plus que jamais , alors , Framatome ne devrait pas manquer s’affirmer , face à son ex-tute américain , plus comme un concurrent que comme un partenaire .


X.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique