U-006-104

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.


















ÉNERGIE



Pour encourager une politique communautaire
CINQ COMPAGNIES PÉTROLIÈRES EUROPÉENNES SE SONT RÉUNIES A BRUXELLES


Les présidents de cinq compagnies pétrolières européennes se sont entretenus, le 5 novembre à Bruxelles, avec M. Simonet, commissaire européen chargé de l’énergie, du mémorandum qu’ils ont déposé il y a deux mois et dans lequel ils proposaient l’élaboration d’une politique énergétique européenne (le Monde du 5 octobre). Les représentants d’Elf, de la Compagnie française des pétroles, de Petrofina (Belgique), de l’ENI (Italie) et de Veba (République fédérale allemande) estiment que c’est maintenant à la Commission de la C.E.E. de se prononcer sur leurs propositions, mais, malgré un accueil favorable, ils craignent que M. Simonet ne réponde pas immédiatement à leurs suggestions, car son mandat prend fin en janvier 1977.


Les cinq compagnies ont insisté sur la transparence des prix, tout vendeur de pétrole opérant dans l’Europe des Neuf devant publier, comme cela se fait aux Etats-Unis, un barème des prix auquel il s’engage à livrer ses produits.
Ces compagnies, qui représentent en chiffre d’affaires 33 % du marché européen, se sont d’autre part défendues de vouloir s’opposer aux "majors".



LE PRÉSIDENT DE L’OPEP POUR LA MODÉRATION DANS L’AUGMENTATION DU PRIX DU PÉTROLE


"Une modération dans les prix, le développement et la production" du pétrole est "probablement la clef de l’efficacité future de l’OPEP", écrit M. Sadil, ministre indonésien des mines et président en exercice de l’OPEP, dans la revue que publie depuis le mois d’octobre cette organisation.


En repoussant à plus tard une augmentation du prix du pétrole lors de la conférence de Bali en mai dernier, "l’OPEP a démontré une fois de plus sa solidarité et son sens des responsabilités vis-à-vis de l’économie mondiale", écrit M. Sadil. Mais il ajoute : "Un de nos principaux objectifs doit être - en commun avec les possesseurs de ressources naturelles et producteurs de matières premières d’autres pays en voie de développement - de maintenir le pouvoir d’achat de nos recettes d’exportation. Cela doit être reconnu comme un but légitime pour les pays en voie de développement comme il est reconnu le droit aux syndicats des pays occidentaux de défendre le pouvoir d’achat des salaires."


M. William Rodgers, sous-secrétaire d’Etat américain aux affaires économiques, a de son côté souligné qu’une augmentation même mineure du prix du pétrole brut aurait des conséquences très graves pour l’économie mondiale.


7/11/76

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique