U-006-086

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















le 7.10. 76

Qualité de la vie
UNE CAMPAGNE DES SOCIALISTES .


M. Mauroy : la collectivité nationale
ne peut négliger l’énergie nucléaire


«  La collectivité nationale française ne peut négliger les possibilités offerts par l’énergie nucléaire  » , a estimé , mardi 5 octobre , M. Pierre Mauroy , secrétaire national du parti socialiste , lors d’une réunion avec les associations nationales du cadre de vie organisée par les socialistes au Sénat . Tout en reconnaissant que son attitude n’était pas celle de tous les socialistes , M. Mauroy a précise : « Il importe de tenir compte du fait que la France figure parmi les pays les plus démunis de ressources énergétiques , et qu’un socialiste ne peut repousser les perspectives offertes par le progrès techniques . « Mais » il faut éviter , toutefois souligne M. Mauroy , toute précipitation , comme le fait le pouvoir , et tenir compte , par exemple , des impératifs de sécurité qui doivent être examinés avec sérieux  » .


On rapprochera ces déclarations de celles de M. Charles Hernu , membres du comité directeur du parti socialiste , oui , dans le derniers numéro du Nouvel Observateur , écrit notamment :
« L’écologisme antinucléaire est un thème conservateur et de plus en plus souvent réactionnaire . Je ne dis pas que l’écologie est de droit et que les défenseurs de la nature sont rétrograde , non , certes pas . . . Mais le capitalisme tente avec un certain succès de les récupérer . (. . . ) Être conservateurs , c’est refuser le progrès . . . Il ne s’agit donc pas d’être « écologiste antinucléaire » mais d’avoir une conception socialiste de l’énergie nucléaire .  »


La campagne intitulée « Changer la vie » , lancée par le parti socialistes , qui va multiplier réunions et débats sur ce thème et ouvrir des « cahiers de doléances » , a été lancée mardi , devant les représentants des associations . Le parti socialiste veut lutter contre « kes nuisances découlant de la logique du profit  » , comme la pollution de la nature , l’urbanisation et l’industrialisation sauvages , a souligné Mme Christiane Mora , membre du comité directeur du parti . Le parti socialiste souhaite la mise au point d’une foi-cadre sur la protection de l’environnement s’appliquant à tous les domaines de l’activité économique , ainsi qu’une politique foncière nouvelle pour la défense du milles . rural : des décisions pour mettre un terme à la «  grande misère des transports en commun  » , «  la maîtrise publique de l’urbanisme et du logement . »

AMÉNAGEMENT
DU TERRITOIRE


POITOU-CHARENTES : DES EMPLOIS ADMINISTRATIFS.


A l’issue de la séance rentrée du comité d’expansion et d"e défense de Poitou-Charentés M. Pierre Abelin , ancien ministre , a proposé d’entamer des négociations avec le ministère de l’aménagement du territoire en vue de contrats qui aboutiraient à la décentralisation de services administratifs pour créer vingt mille emplois dans le secteur tertiaire .---- (Corresp. )

LA SITUATION EN CORSE


Le départ de Corte
du groupement d’instruction de la légion .



Les élus : un geste d’apaisement


Les autonomistes : une demi-mesure


De notre correspondant


Bastia. — La décision gouvernementale de rapatrier le gouvernement d’instruction de la légion étrangère (GILE) basé à Corte a été diversement commentée en Corse. On précise au ministère de la défense nationale que deux compagnies du GILE -soit , au total cinq cent vingt hommes — seront ramenées sur le continent , tandis qu’une seule compagnie de la légion — et non pas deux comme l’avait laissé entendre premier ministre aux parlementaires corses — soit cent vingt hommes , remplacera a Corte le groupement d’instruction. D’une manière générale , les élus l’ont accueille avec satisfaction , comme un signe de compréhension et d’apaisement . Ainsi , M.Michel Pierucci , maire républicain indépendant de Corte , a-t-il déclaré :


« Nous n’avons pas posé le problème au plan politique ; seule comptait pour nous la sécurité de nos concitoyens menacée par la présence du GILE . Celui-ci disparaissant , la sécurité ne peut pas revenir . Il est réconfortant de déceler dans la décision gouvernementale la volonté de maintenir stable l’économie de la ville qui aurait été sérieusement affectée si les effectifs militaires avaient été réduits de sept cents .  »


Pour M. Etienne Moracchini , conseiller général (radical de gauche ) de Bustanico : « Il s’agit d’une réponse positive à une revendication prioritaire ; elle est remarquable par sa rapidité .  »


D’autres insulaires cependant pensent qui cette décision est tout simplement « képi blanc et blanc képt  » . Le parti communiste rappelle qu’il a été le premier à manifester en 1962 lorsque la région étrangère est arrive en Corse . Il demande une nouvelle fois la dissolution de cette arme qui n’a plus aucune raison d’être .


Pour les autonomistes « c’est exactes : le type de la demi-mesure inefficace et jusqu’à un certain point offensante . Les Corses ne sont pas des enfants qu’on amuse avec un hochet . L’actualité de ces derniers jours a amplement démontré que les déserteurs de la légion ne viennent pas seulement du GILS . La seule mesure capable d’empêcher une situation était le retrait de la légion étrangère elle-même .  »


A Corte , les consignes ont été levées ; les légionnaires ont pu quitter leur quartier pour passer leur permission en ville .


TONY GRAZIANI

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique