Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-006-052-002

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















SCIENCES


Washington espère toujours faire renoncer
Paris et Bonn aux ventes d’ usines nucléaires


M. Kissinger n’ a pas caché que d’ autres interventions américaines seraient faites pour tenter d’ annuler la vente de l’ usine française au Pakistan.


Le secrétaire d’ Etat américain a rejeté les suggestions des deux sénateurs. Il a fait remarquer qu’ il n’ était pas certain que l’ Union soviétique accepterait de se joindre aux Etats-Unis pour suspendre ses livraisons d’ uranium enrichi à la France et à l’ Allemagne fédérale et que, de toute façon, la position monopolistique américaine et soviétique cesserait vers 1979-1980, date à laquelle l’ usine européenne d’ enrichissement d’ Eurodit construite en France à Tricastin commencerait à produire du combustible M. Kissinger a, d’ autre part, fait valoir que les troupes américaines stationnées en Europe défendaient d’ abord les intérêts américains. Il conclu que "l’ utilisation de pressions maladroites sur Paris et Bonn ne feraient qu’ accélérer la développement de leur industrie nucléaire", qu’ une entente soviéto-américaine "soulèverait une vague de nationalisme en France comme en Allemagne" et qu’ une confrontation au sein de l’ OTAN "mettrait en danger l’ unité du monde occidental".


M. Kissinger estime que les négociations sur le contrôle des exportations de matériels nucléaires ont déjà marqué un progrès. Il faut maintenant, selon lui, poursuivre les discussions qui reprendront dans quelques mois pour tenter de convaincre Paris et Bonn d’ accepter la suggestion américaine d’ interdire toute vente d’ usine de retraitement à l’ étranger et de construire des centres multi-nationaux de retraitement.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique