Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-005-025

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















AFP BULLETIN D’ AFRIQUE 19/9/1975 N°8778

PETROLE-ENERGIE


BLE CONTRE PETROLE, BASE D’ UN MARCHANDAGE MONDIAL.


PARIS, 18 septembre - Tandis que le sud "tient" le pétrole, le Nord tient le blé et d’ autres denrées alimentaires essentielles. C’ est la base d’ un vaste marchandage qui s’ amorce sur l’ initiative des Etats-Unis, avant la reprise du dialogue entre vendeurs et producteurs d’ énergie et de matières premières, le 13 octobre à Paris.


Le "Sud" comprend les pays en voie de développement, dont une douzaine, avec l’ U.R.S.S et bientôt la Chine, détiennent le pétrole qui manque au reste du monde. Le "Nord" désigne les pays industrialisés de l’ Occident, qui paradoxalement, sont les seuls à disposer d’ excédents agricoles. Parmi eux, les Etats-Unis peuvent actuellement exporter près de 40 millions de tonnes de blé, soit plus de la moitié des disponibilités sur le marché mondial.


Ce blé est donc pour les Américains un atout majeur dans la grande redistribution des cartes à l’ échelle mondiale, alors que les pays en voie de développement ne diminuent guère leur déficit alimentaire, et que les déboires des pays socialistes (notamment l’ U.R.S.S.) dans le domaine agricole ne leur permettent ni de couvrir leurs propres besoins, ni d’ approvisionner certaines nations du tiers-monde comme l’ Inde.


Vers l’ organisation des marchés mondiaux


Telles sont les conditions dans lesquelles les Américains ont engagé depuis quelques semaines avec Moscou des négociations pour la livraison d’ importantes quantités de blé, que doivent partiellement compenser des achats de pétrole soviétique. Et c’ est ce qui explique également selon les observateurs européens, la position nettement plus conciliante des Etats-Unis à la session spéciale des Nations-Unies sur les matières premières, qui vient de se terminer à New-York.


L’ accord américano-russe à long terme, en cours de négociation, porterait sur une vente annuelle de 8 millions de tonnes de céréales, pendant cinq ans.


Un accord de cette importance contribuerait fortement à régulariser le marché mondial du blé, d’ autant plus que d’ autres arrangements de ce genre sont en discussion, notamment entre l’ Egypte et la Communauté européenne, qui vent aussi du blé, de même que le Canada et l’ Australie. Mais les Américains

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique