Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-004-119

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















LE BOUC ÉMISSAIRE


par PIERRE DROUIN

le 10.11.74


Pétrole


«  La France est engagée dans une lutte décisive contre l’inflation dont dépend le maintien l’emploi . Cette lutte est prioritaire  » , a rappelé mercredi , devant le conseil des ministres ; M. Giscard d’Estaing , avant de stigmatiser ceux qui tenteraient de « généraliser la désorganisation de la production .  »


Il est clair que la poursuite et l’extension de mouvements de grève ne peuvent faciliter le combat contre la hausse des prix , dont le succès est tout autant souhaité par les travailleurs que par le président de la République . Il va de soi que l’éclatement de la grille de la fonction publique sous la pression des postiers , avec toutes les répercussions en chaîne tenant à des rigidités d’un autre âge , ne serait pas précisément de nature a calmer la fièvre inflationniste . Mais s’hypnotiser sur une seule cause d’augmentation du coût de la vie est dangereux et plus encore de forcer sur elle l’attention du public , comme pour désigner du doits les coupables , ces troublions du secteur public , bien protégés contre les risques de chômage .


Il est tellement commode d’avoir ainsi un bouc émissaire . Hier c’était le pétrole .


La brutale hausse de son prix depuis le dernier trimestre 1973 a tendu a reléguer les autres aliments de l’inflation loin derrière , en même temps qu’elle donnait bonne conscience aux gouvernements : c’est de la guerre économique déclenchée par les Arabes d’où venait tout le mal et non de la gestion laxiste des affaires économiques et monétaires , nationales et internationales . Or il ne faut tout de même pas oublier que l’augmentation du « brut » --- pour ne prendre que le cas de la France --- ne se traduit sur l’indice du coût de la vie que par un progrès de quelque 3% ou 4% au maximum .


En outre , le changement de rythme , le coup d’accélérateur donné à l’inflation , il ne faut pas se lasser de le rappeler , a été enregistrer par la plupart des pays occidentaux avant la guerre d’octobre 1973.


Les causes les plus visibles de l’inflation ne sont pas les plus importantes . Plutôt que de regarder sur le devant de la scène , agitée certes , aujourd’hui mais pas plus qu’en certains autres temps , il faut s’intéresser aux profondeurs .
( lire la suite page 19. )


Le Monde

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique