Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-004-063

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.


















PRIX
EN UN AN LA HAUSSE DU FUEL DOMESTIQUE ATTEINT 98,3 %


15/8/74


Le " Bulletin officiel des prix " a publié ce mercredi 14 août les nouveaux tarifs applicables aux fuels industriels et domestiques ainsi qu’au gas oil (" le Monde " du 14 août). Les prix pour le consommateur sont désormais les suivants (à Paris) :



Gas oil : 1,13 F le litre contre 1,09 F.


Fuel domestique : 57,50 F le litre contre 55,10 F pour les livraisons de 2 000 à 5 000 litres.


Fuel industriel : 318, 62 F la tonne au départ de la raffinerie (hors T.V.A.) contre 291,92 F.


Ce relèvement des prix est le quatrième en un an. Entre le 15 août 1973 et 15 août 1974, les hausses à la sortie de la raffinerie dépassent toutes 100 %: 213 % pour l’essence, 193 % pour le super, 134,4 % pour le gas oil et 126,2 % pour le fuel domestique.


Pour le consommateur, bien que le jeu de la fiscalité ait atténué l’impact de ces hausses (surtout pour les carburants), la note est élevée. L’automobile paie aujourd’hui l’essence et le super 44 % de plus qu’il y a un an et le gas oil 41,4 %. Quant au fuel domestique, il coûte 98,3 % de plus aujourd’hui.


Pour le fuel industriel, le prix " départ raffinerie ", qui correspond en fait au prix réel payé par le consommateur, puisque la T.V.A. est généralement récupérée, l’augmentation est de
188,3 %. Si les industriels ne se sont pas privés jusqu’à maintenant de la répercuter dans leurs prix de vente, ces majorations successives vont peser lourdement sur son compte d’exploitation. Ce n’est pas avant plusieurs mois que cette nouvelle hausse pourra être compensée par un renchérissement de l’électricité, du moins si l’on se fie aux dernières déclarations du ministre de l’économie et des finances, qui a précisé au début du mai que l’E.D.F. ne relèverait ses tarifs de 5 % qu’après le 1er Janvier.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique