U-004-023

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















A QUITO
Une nouvelle hausse des prix pétrole
est étudiée par les pays exportateurs


Quêta (A.F.P., A.P., Refuser). - Les ministres de l’énergie des treize pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) sa réunissent. les 15 et 16
juin, dans la capitale de l’Equateur. Leurs tachés essentielle seront de fixer le prix du pétrole pour la troisième trimestre de 1974 et de discuter des réformes fiscales à mettre en couvre dans les pays producteurs. La commission économique de L’OPEP
propose à la fois une augmentation des redevances sont calculées . Si le prix affiché passait, comme la rapport le demande, de 11,65 dollars la baril à 12,65 dollars, les revenus des pays producteurs augmenteraient de 9 %. L’Arabie Saoudite, qui avait au contraire proposé de ramener le prix affiché à 9 dollars le baril, reste opposée a toute augmentation.

A QUITO
Une nouvelle hausse des prix pétrole
est étudiée par les pays exportateurs


Quêta (A.F.P., A.P., Refuser). - Les ministres de l’énergie des treize pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) sa réunissent. les 15 et 16
juin, dans la capitale de l’Equateur. Leurs tachés essentielle seront de fixer le prix du pétrole pour la troisième trimestre de 1974 et de discuter des réformes fiscales à mettre en couvre dans les pays producteurs. La commission économique de L’OPEP
propose à la fois une augmentation des redevances sont calculées . Si le prix affiché passait, comme la rapport le demande, de 11,65 dollars la baril à 12,65 dollars, les revenus des pays producteurs augmenteraient de 9 %. L’Arable Saoudite, qui avait au contraire proposé de ramener le prix affiché à 9 dollars le baril, reste opposée a toute augmentation.


Quant aux redevances, la commission propose d’en relaver le taux de 60 a 90% du prix affiché . Les partisans de ces deux hausses arguent que les compagnies peuvent parfaitement supporter ce renchérissement sans le répercuter dans leurs prix de vente , en raison de la très fort augmentation de leurs profils depuis septembre 1973.


Les compagnies rejettent évidemment cette argumentation, en leurs inquiétudes rejoignent selles des pays du Marché commun , qui ont décidé d’intervenir en commune, qui ont décide d’intervenir en commun au prés de l’OPEP pour montrer qu’une augmentation des taxes se traduirait par une nouvelle augmentation des produits pétroliers dans les pays consommateurs en non par une ponction sur les bénéfices des compagnies.


Deux de ces compagnies, la Compagnie française des pétroles et Shell , viennent de publier des documents dans lesquels elles se détendent de faire des bénéfices excessifs : les profits exceptionnels, selon la C.F.P. , seraient le fait des seules compagnies qui possèdent des gisements sur le territoire des Etats-Unis.

Au Portugal
LE GOUVERNEMENT PREND LE CONTROLE DE LA RADIO-TÉLÉVISION


Lisbonne ( A.F.P., A.P., U.P.I.). - Le conseil des ministres portugais a publié lé vendredi 14 juin un communiqué indiquant qu’il avait -approuvé une loi suspendant pour une période indéterminée la concession octroyée à la Compagnie portugaise de radio- télévision , qui sera désormais sous le contrôle direct du gouvernement -, Une nouvelle loi sur la presse , concernant les journaux, la radio , les théâtres et les cinémas , pourrait être promulguée dans quelques jours.


Le gouvernement portugais égaiement adopté vendredi diverses mesures de l’armée et à l’- assainissement de la politique interne et des institutions -. par décret, il a décidé l’amnistie de tous les condamnés de droit commun ayant accompli la moitié de leur peine . Cette mesure ne concerne pas les prévenus . Trois cents d’entre eux ont commencé jeudi, à la prison centrale de Lisbonne, une grève de la faim pour protester contre les lenteurs de la procédure.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique