Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-003-341-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.

















5/6/77

L’ Irak plaide
pour le retour
à un prix unique
du pétrole


Les "modestes résultats" du "dialogue Nord-Sud" de Paris provoquent une certaine "déception" parmi les pays du tiers monde (life page 22). Le ministre irakien du pétrole, M. Abdel Karim, tout en regrettant "l’ attitude rigide affichée par les Etats avancés et leur manque de volonté politique", a affirmé le 3 juin à Paris qu’ il n’ y aurait pas "de relations directes entre le bilan de ce dialogue et la conférence de l’ OPEP à Stockholm le 12 juillet". Il a même annoncé que son pays renoncerait à la hausse de 5% prévue pour le 1er juillet si un accord intervenait, avec l’ Arabie Saoudite notamment, sur l’ unification des prix du "brut" ; ce qui impliquerait une hausse du pétrole saoudien.


La volonté réaffirmée des pays pétroliers de demeurer souverains en matière de fixation des prix du pétrole est à l’ origine du quasi-échec du "dialogue Nord-Sud". Même si l’ Arabie Saoudite et l’ Iran ont été tentés d’ accepter la création d’ un organisme international permanent de consultation sur l’ énergie réunissant consommateurs et producteurs, l’ opposition de l’ Irak, de l’ Algérie et du Venezuela à une telle institution a été la plus forte.


"Nous avons repoussé la proposition des pays industrialisés sur l’ énergie en bloc et en détail", soulignait le 3 juin, à Paris, le ministre du pétrole irakien, M. Tayeb Abdel Karim. Les prix du brut continueront donc de relever de la seule Organisation des pays exportateurs.


Or une nouvelle augmentation devrait intervenir le 1er juillet. A Doha, en effet, le 17 décembre dernier, onze pays de l’ OPEP avaient décidé d’ ajouter une hausse de 5% en juillet 1977 à l’ augmentation de 10% du 1er janvier de cette année.


BRUNO DETHOMAS.


(Lire la suite page 22.)

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique