U-003-327

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















Le 12.6.77

Paris et Moscou
soulignent leur accord
sur le développement
de l’énergie nucléaire


Au cours de deux cérémonies , à l’ambassade de France à Moscou et à l’ambassade d’U.R.S.S. à Paris , la France et l’Union soviétique ont procédé , vendredi 10 juin , a un échange de documents techniques concernant le développement dans chacun des deux pays des réacteurs nucléaires avancés dits « à neutrons rapides » . Il entre dans le cadre de la coopération franco-soviétique pour l’utilisation de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques .


Cet échange a une portée technique relativement limitée : les documents ne concernent que des domaines assez restreints , convenus à l’avance entre les deux partenaires . Les documents soviétiques sur le réacteur BN-350 ne contiennent aucune indication sur le traitement des matériaux entrant dans la construction des réacteurs , domaine dans lequel les Soviétiques auraient un certain retard . De même , les documents français sur Phénix ne comportent que de chose sur les éléments combustibles au plutonium sur lesquels les Soviétiques sont peu avances .


Comme le souligne notre correspondant à Moscou , l’échange franco-soviétique a surtout une signification symbolique. Il illustre la convergence de vues entre la France et l’Union soviétique quant à la nécessité de développer les techniques de surrégénérateurs et de retraitement , face aux positions , diamétralement opposées , de la nouvelle administration américaine . Ce clivage est encore apparu lors des premières réunions du groupe d’experts mis en place au « sommet » de Londres et qui doit de vue de la non-prolifération par le cycle du combustible nucléaire .


La coopération nucléaire franco-soviétique a été évoquée , vendredi matin à l’Elysée , par le conseil de politique nucléaire extérieure . Celui-ci a souligné la « similitude des approches relatives au développement de l’énergie nucléaire .  » Cette similitude des points de vue a également été vivement notée , dans l’après-midi , par l’ambassadeur d’U.R.S.S. à Paris , M. Tchervonenko . Certains n’excluent pas qu’une nouvelle étape de cette coopération puisse être franchie , dans le domaine de l’enrichissement , par exemple à l’occasion de la prochaine visite à Paris de M. Leonid Brejnev .


Le conseil de politique nucléaire a également fait le point de la coopération franco-allemande dans le même domaine , et examiné différents thèmes « susceptibles de permettre l’approfondissement de cette coopération  » . Cette question sera abordée , les 16 et 17 juin prochains , lors des rencontres à Bonn , de MM. Giscard d’Estaing et Shmidt .


( Lire page 17.)

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique