U-003-326

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















LE MONDE

le 10 juin 1977

LA VIE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE
ÉNERGIE


M. Gullaumat pourrait être maintenu
quelques mois
à la tête d’Elf-Aquitaine


M. Pierre Guillamat doit présenter , ce jeudi 9 juin à l’assemblée générale ordinaire des actionnaires , les résultats consolidés du groupe Elf -Aquitaine (S.N.E.A.) pour 1976 . Celui-ci font apparaître en chiffre d’affaires de 35.96 milliards de francs , une marge brute d’autofinancement de 4,96 milliards et un résultat net de 1,62 milliards , chiffres difficilement comparables avec ceux de l’année précédente puisque des structures nouvelles ont été mises en place en cours d’année .


Une assemblée générale extraordinaire doit d’autre part , procéder à quelques modifications des statuts de la S.N.E.A. , notamment pour prévoir un second directeur général , MM. Raymond Levy et Glibert Rufman seraient alors tous deux vice-présidents-directeurs généraux de la société . Est-ce dire que M. Guillaumat prépare sa succession ?


Le président de l’ERAP et de la S.N.E.A. aura soixante - huit ans le 5 août prochain . Il devrait donc faire alors valoir ses droits à la retraits . Mais la tentation semble de plus en plus grande a Matignon comme au ministère de l’industrie du commerce et de l’artisanat de maintenir M. Guillamat dans ses fonctions pendant quelques mois . Pourquoi se poserait-on , en effet , des problèmes délicats de choix entre plusieurs candidats que l’échéance électorale réglera peut-être d’elle-même ?


M. André Giraud , actuel délégué du gouvernement auprès du Commissariat à l’énergie atomique , candidat suggéré par l’actuel , président de la S.N.E.A. pourrait ne pas quitter le C.E.A. avant quelque temps M. Albin Chalandon , a qui la place avait été promise par le président de la République , avant le départ de M. Chirac ( le Monde du 26 janvier) , paraît avoir été quelque peu oublié . Ne devait-il pas devenir , des janvier , vice -président de l’ERAP ?


Une impossible
cohabitation


Il n’en a rien été . Ses partisans continuent de dire qu’il aura le poste , mais qu’une cohabitation de sept mois aurait été impossible entre lui M. Guillaumat . On ne peut cependant s’empêcher de remarquer que le rapport sur les approvisionnements de la France en pétrole , préparé par l’ancien ministre de l’équipement et remis fin janvier à l’Elysée , à Matignon et rue de Grenelle , a bel et bien été enterré . «  C’était un rapport de circonstance  » , murmure-t-on dans l’entourage du ministre de l’industrie . Ce dernier a d’affaires reçu a ce sujet et M. Guillaumat et M. Chalandon. «  Je les ai écoutés , dit-il , mais aucune décision n’est prise  » . Elle ne relève d’ailleurs pas de M. Monory seul , mais du conseil des ministres .


La succession de M. Chalandon il faudrait modifier le décret relatif a l’organisation de l’ERAP , qui veut que le président soit un haut fonctionnaire ; pour prolonger de quelques mois l’actuel président . Il faudra aussi modifier le décret de l’ERAP , qui précise que la limite d’âge du président est de soixante-huit ans .


BRUNO DETHOMAS .

EQUIPEMENT
ENVIRONNEMENT

Le 10.6.77


Le site nucléaire du Pellerin est l’un des plus mauvais du monde


déclare M. Marcel Froissart , professeur au Collège de France .


« Le site nucléaire choisi par l’E.D.F. , au Pellerin , en Loire - Atlantique , est l’un des plus mauvaise du monde . Plus de quatre cent trente mille personnes habitent à moins de 20 kilomètres de la future centrale . » Cette déclaration a été faite le mercredi 8 juin , a Paris , par le professeur du laboratoire de physique corpusculaire au Collège de France .


C’est dans les locaux mêmes de son laboratoire que les opposants au au projet de l’E.D.F. s’étaient réunis pour tenir une conférence de presse . En effet , le vendredi 10 juin prochain , cinq agriculteurs arrêtés il y a quelques jours pour avoir brûle les registres de l’enquête publique , a Couéron , connaîtront le sort que le tribunal de Nantes leur réserve . Ils sont inculpés de destruction de documents administratifs et jugés au titre de la loi anticasseurs .


Pour expliquer leur geste et l’exaspération des populations des douze communes concernées - leurs maîtres refusent tous la centrale , — les représentants des comités de défense et un certain nombre de personnalités ont donc ouvert le dossier du Pellerin . Les « locaux » ont refait l’historique des laborieuses recherches de l’E.D.F. qui a successivement envisage quatre sites en Basse-Loire , avant de fixer son choix sur le Pellerin . Plus ils ont critiqué celui- ci , car la centrale sera malencontreusement située au beau milieu d’une future zone de loisirs et trop proche de Nantes , que risque de recevoir les rejets gazeux et liquides .


M. Théophile Leray , maître de recherche au C.N.R.S. et vice-président Groupement des scientifiques pour l’information sur l’énergie nucléaire , a rappelé que c’est du laboratoire du Collège de France qu’était parti , il y a deux ans , l’« appel des quatre cents scientifiques » demandant aux population de refuser l’iristallation des centrales tant qu’elles ne s’estimeraient pas suffisamment informées . «  Or , a souligné le physicien , le développement de l’électronucléaire continue à être enveloppé d’une inexplicable atmosphère de secret . Les décisions sont prisés sans débats contradictoires . Nous sommes mis devant le fait technocratique accompli  »


Le professeur René Dumont était la , de même que l’écologiste Brice Lalonde et M. Christian Huglo , l’avocat qui , au nom des sociétés de protection de la nature , à dépose vingt-six recours devant les tribunaux contre l’ensemble du programme nucléaire national . Haroun Tazieff , de son côté , a dit : «  On viole la lot de protection de la nature en installant des centrales sans études préalables , mais on applique avec rigueur la loi anticasseurs à ceux qui s’insurgent , laxisme d’un côté , sévérité de l’autre : je suis profondement choqué par cette manipulation des lois  »


Une manifestation de protestation contre la centrale et contre l’emprisonnement des cinq agriculteurs est organisée par les comités de défense vendredi matin , a Nantes . Le parti socialiste de Loire - Atlantique a appelé la population à « manifestation massivement  » et réclame la libération immédiate des cinq personnes actuellement sous les verrous .


M. A-R.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique