Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-003-261

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.

















1/12/77

LE PARLEMENT ITALIEN
ACCEPTE LA CONSTRUCTION
DE HUIT CENTRALES NUCLEAIRES


Fiat et l’ IRI
suppléent Westinghouse


(De notre correspondant)


Rome. - Une "paix nucléaire" vient d’ être signée en Italie, le Parlement ayant donné le feu vert à la construction de huit centrales atomiques. Après plusieurs années de querelles, sont ainsi réalisés une alliance plus étroite entre le groupe privé Fiat et le groupe IRI et un désengagement de la société américaine Westinghouse. Celle-ci était lasse d’ attendre qu’ un "plan nucléaire" soit défini et appliqué. Elle se débarrasse donc de ses participations en Italie, comme elle le souhaitait depuis longtemps.


Pour construire et commercialiser les futures centrales, il existait jusqu’à présent deux sociétés : la SIGEN (50% Fiat, 50% Breda-Finmeccanica, c’est-à-dire le groupe IRI), et la SOPREN (51% Westinghouse, 49% SIGEN). Elles demeurent, mais avec une autre répartition, puisque Westinghouse disparaît tandis que Fiat et l’ IRI se partagent les deux paquets d’ actions pour moitié. La gestion de l’ ensemble sera confiée à une société unique.


Un autre accord concernant le combustible est prévu entre Fiat et Finmeccanica (IRI) et Agip Nucleare (ENI). Ainsi les trois colosses de l’ économie italienne se trouvent-ils associés dans le domaine atomique, avec la possibilité d’ accueillir d’ autres sociétés privées. - R. S.


Des "débats publics sur l’ énergie nucléaire", organisés par les Communautés européennes à Bruxelles, du 29 novembre au 1er décembre, ont permis, mardi aux premiers intervenants de mettre en question les modes de croissance promis aux neuf pays de la C.E.E. M. Brunner, membre de la commission chargé de l’ énergie, estime que seule une croissance continue, donc une progression de la consommation d’ énergie, et un recours accru au nucléaire permettront l’ amélioration future des niveaux de vie. Mais d’ autres orateurs, tel M. Sachs, directeur à l’ école des hautes études en sciences sociales de Paris, prévoient que les pays européens devront inévitablement changer de mode de croissance. Ne vaut-il pas mieux le faire tout plutôt que d’ obtenir un délai par le recours au nucléaire, avec tous les risques qu’ il représente ?- (A.F.P.)

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique