Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-003-239

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















... LE MONDE - 19 novembre 1977 - Page 43

BILLET


Pétrole : le réalisme iranien


Pour avoir été affirmée avec vigueur par le chah à Washington le 16 novembre, la position de l’ Iran en matière de prix pétroliers n’ est pas pour autant une surprise. Dès le 13 juillet à Stockholm, lors de la dernière conférence de l’ OPEP, M. AMouzegar, ministre iranien du pétrole, devenu depuis premier ministre, avait estimé qu’ un gel des prix serait sans doute nécessaire en 1978, en fonction des éléments qui entrent en compte dans la fixation des prix du brut : "le chômage, l’ inflation, le taux de croissance des pays consommateurs, l’ offre et a demande de pétrole."


Préciser, comme le chah l’ a fait, que l’ Iran soutiendra le blocage des prix lors de la prochaine réunion des pays exportateurs le 20 décembre à Caracas est donc une simple confirmation, même si une semaine plus tôt le souverain parlait de neutralité.


L’ Iran ne peut trouver que des avantages à rejoindre le camp des modérés de l’ OPEP. A l’ intérieur de l’ Organisation, il reprend ainsi l’ initiative... après avoir constaté son impuissance à s’ opposer à l’ Arabie Saoudite.


Vis-à-vis des Américains, déclarer que "les arguments du président Carter (*) ont convaincu de modifier sa politique de neutralisé" est habile, alors que le dossier énergétique est au centre des préoccupations à Washington et que l’ Iran veut acheter aux Etats-Unis cent avions F-16 et huit centrales nucléaires. Le souverain iranien espère ainsi se concilier le président américain, qui avait traité son prédécesseur de "premier marchand de canons du monde", lors de la campagne électorale pour la Maison Blanche, et le Congrès, qui s’ inquiète, depuis plusieurs années, de la croissance démesurée du potentiel militaire iranien et de ses implications éventuelles sur la politique des Etats-Unis.


Or cette "concession" est faite à moindres frais. Les pays industrialisés sont à ce point surapprovisionnés que les pays producteurs de pétrole se livrent une véritable guerre des rabais, même s’ ils le démentent quotidiennement, et cette surproduction doit durer encore un ou deux ans. Le Petroleum Economist indique ainsi que " les pétroles du Nigéria sont offerts avec des réductions de 40 cents le baril et plus (près de 3%) sans pour autant attirer des acquéreurs. Le brut léger d’ Iran se vend spot à 16 cents au-dessous du prix officiel, et le brut lourd est cédé avec une décote de 15 cents".


L’ Iran et l’ Arabie Saoudite devront maintenant convaincre leurs partenaires de l’ OPEP qu’ "un répit est nécessaire aux économies occidentales", selon la formule employée par M. Blumenthal, secrétaire américain au Trésor, lors de sa tournée dans le golfe Persique ; ou du moins négocier sur la base la plus faible possible - 5% pour tenir compte de l’ actuelle dévalorisation du dollar - le compromis nécessaire au maintien de l’ unité de l’ Organisation. Cela à court terme. Car à moyen terme, le chah a rappelé que "les hausses étaient inévitables "en l’ absence de réelles économies d’ énergie. Si le rythme actuel de la consommation se maintient, a-t-il précisé à Washington, la demande de pétrole atteindra 200 millions de barils par jour en 1990, or "il n’ y a aucun gisement connu dans le monde qui permette de faire face à une telle demande".


BRUNO DETHOMAS.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique