U-003-204

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















le 17.9.77

SCIENCES


LA FRNCE VA CONSTRUIRE UNE CENTRALE ÉLECTRO -SOLAIRE
DE 2 MÉGAWATTS .


La France construire une centrale électro - solaire de 2 mégawatts : c’est ce qu’à annoncé , jeudi 15 septembre , M. Jacques Sourdille , secrétaire d’État à la recherche , à l’occasion d’une visite au laboratoire d’une visite au laboratoire d’énergétique solaire d’Odeillo (Pyrénées - Orientales) .


Destinée à être un banc d’essai industriel permettant d’expérimenter divers matériels , cette centrale sera du type « a tour » : une batterie de miroirs orientables (héliostats) concentrera les rayons du soleil sur une chaudière située au sommet d’une tour d’une soixante de mètres de hauteur . Sa réalisation coûterait environ 80 millions de francs .


Baptisée Thémis , cette centrale sera une variante du projet Them , une centrale de 3,5 MW étudiée par le Centre national de la recherche scientifique (C.N.R.S.) et E.D.F. , mais qui avait été jugée trop ambitieuse .


M. Sourdille , qui terminait jeudi jours de visites d’installations solaires dans le midi de la France , a survolé , notamment autour de Marseille , de Perpignan et d’Odeillo , plusieurs sites possibles pour la construction de cette centrale : il a indiqué que la décision sur sa localisation sera prise « dans quelques mois  » . Il a , d’autre part , affirmé la volonté du gouvernement d’accroître l’effort de recherche et de développement dans le domaine de l’énergie solaire : de 37 millions de francs en -1975 , les crédits correspondants , dans le seule « enveloppe-recherche » , sont passés à 83 millions cette année : ils atteindront au minimum 108 millions en 1978 , a affirmé M. Sourdille .

LE CONTRAT FRANCO-JAPONAISE
DE RETRAITEMENT DE COMBUSTIBLE NUCLÉAIRE IRRADIÉ
SERAIT SIGNÉ LE 30 SEPTEMBRE A TOKYO .


Selon des sources japonaises rapportées par l’A.F.P. , la Compagnie générale des matières nucléaires (COGEMA) , filiale à 100 % du commissariat à l’énergie atomique , signera le 30 septembre prochain à Tokyo avec neuf compagnies nipponnes d’électricité un contrat portant sur le retraitement par la France de 1 600 tonnes de combustible nucléaire irradié japonais . La décision en a été prise mercredi 14 septembre à l’issue d’une réunion des présidents de ces neuf compagnies .


Rappelons que , aux termes de ce contrat , l’usine de la Hague retraitera ces combustibles entre 1983 et 1990 . Avant cette date , les versements effectués par l’industrie japonaise aideront la COGEMA a financer l’agrandissement de son passer de 800 à 1 600 , plus 2 400 tonnes de combustible retraité par an . Aux termes de l’accord , d’une valeur proche des 3 milliards de francs , tous les déchets issus du retraitement retourneront du Japon . Un accord ultérieur entre les gouvernements réglera les problèmes liés au retour au Japon du plutonium extrait ( le Monde 4-5 septembre).

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique