Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-003-186

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















... LE MONDE - 1er septembre 1977 - Page 21

LA VIE ECONOMIQUE ET SOCIALE



1/9/77

ENERGIE


La dépendance pétrolière américaine s’ accroît


De notre correspondant


Washington - Au moment où M. Carter se prépare à faire adopter, non sans difficultés, son programme énergétique par le Sénat, un rapport de l’ administration fédérale de l’ énergie, publié mardi 30 août, fait opportunément apparaître l’ extraordinaire détérioration de la situation des Etats-Unis en ce qui concerne l’ approvisionnement en pétrole.


Ce rapport confirme la dépendance du pays à l’ égard des importations pétrolières - celle-ci fournissent près de la moitié de la consommation nationale contre 37% en 1973, - mais il met plus encore en lumière l’ aggravation de la tendance : les importations ont en effet augmenté de 31% au cours des six premiers mois de cette année par rapport à la période correspondante de l’ an dernier. Actuellement, les Etats-Unis paient environ 3,6 milliards de dollars par mois pour leurs importations de pétrole - cinq fois et demi plus qu’ en 1973, ce qui explique pour l’ essentiel le déficit de leur commerce extérieur : 39% de la consommation américaine proviennent des pays de l’ OPEP, dont 20% des pays arabes. Dans le même temps, la production nationale baisse d’ environ 6% par an.


Le rapport confirme aussi l’ extraordinaire soif de pétrole des Américains ainsi que la vanité des efforts entrepris par les trois derniers présidents pour la réduire. Avec 18,6 millions de barils par jour (contre 17,3 en 1973), les Etats-Unis consomment près du tiers du pétrole extrait dans le monde. Le second pays consommateur, l’ Union soviétique, vient loin derrière avec environ 8 millions de barils. Les seules automobiles américaines engloutissent 7 millions de barils par jour.


M. Carter ne manquera pas de s’ appuyer sur ces chiffres pour faire accepter son programme énergétique par le Congrès et plus encore pour le faire "passer" auprès d’ une opinion publique qui, pour le moment, ne semble guère consciente du danger. Comme le dit le président, dans un entretien diffusé ce mercredi par une chaîne de télévision, " les réserves de pétrole et de gaz s’ épuisent... Il est absolument nécessaire de réduire le gaspillage et de se réorienter vers le charbon" ainsi que vers les autres sources d’ énergie - nucléaire, hydroélectrique, solaire etc. - prévues dans le programme qu’ il a présenté en avril dernier (le Monde du 22 avril).


MICHEL TATU.



1/9/77

MONNAIES ET CHANGES


La nouvelle facilité de crédit du F.M.I.
profiterait surtout aux pays industrialisés


Washington (A.F.P.). - Le conseil d’ administration du Fonds monétaire international (F.M.I.) a approuvé la création de la "facilité de financement supplémentaire", dite "facilité Witteveen", qui accroîtra de quelque 10 milliards de dollars (8,6 milliards de droits de tirages spéciaux) les ressources que le F.M.I. peut prêter aux pays dont la balance des paiements est déficitaire. L’ accord sur la création de cette "facilité" avait été conclu entre les pays apporteurs de capitaux le 6 août dernier à Paris.


Le F.M.I. a précisé que les pays emprunteurs ne pourront faire appel à cette facilité que lorsqu’ ils demanderont à utiliser leurs tranches supérieures de crédits sur le F.M.MI ?, c’est-à-dire en fait lorsqu’ils accepteront de se soumettre aux conditions posées par le Fonds pour l’ utilisation de ces tranches. On sait que les pays en voie de développement ont rarement recours à ces tranches en raison des conditions posées par le Fonds. Certains observateurs en concluent que finalement, ce sont surtout les pays industrialisés déficitaires qui pourraient bénéficier des nouveaux crédits. La facilité Witteveen permettra aux pays déficitaires d’ accroître leurs possibilités d’ emprunt sur le F.M.I. de 12,5% à 30% suivant les tranches de crédit utilisées.


Avec la participation du Koweït et d’ abou-Dhabi, annoncé par le F.M.I., le nombre des pays créanciers est porté à treize (le Nigeria pourrait s’ y ajouter). Les contributions le plus importantes sont celles de l’ Arabie Saoudite (2,15 milliards de D.T.S.), des Etats-Unis (1,45 milliard), de la R.F.A. (1,5 milliard). Le taux de l’ intérêt servi aux créanciers sera de 7% jusqu’au 30 juin 1978. Après quoi, il sera indexé sur le rendement des bons du Trésor américain à cinq ans.


Le gouvernement danois demande
une dévaluation de 5% de la "couronne verte


Le gouvernement danois a proposé aux autorités du Marché commun de procéder à une dévaluation de 5% de la "couronne verte" - valeur de la couronne danoise exprimée en unités de compte européennes, - afin d’ éviter d’ imposer des montants compensatoires monétaires sur les échanges extérieurs agricoles à la suite des dévaluations des monnaies scandinaves annoncées dimanche 28 août.


Le gouvernement danois a toujours été hostile au mécanisme des montants compensatoires monétaires qui, en l’ occurrence, auraient joué comme une taxe à l’ exportation des produits agricoles danois et une subvention aux produits alimentaires importés au Danemark. La dévaluation de la "couronne verte" entraînera une augmentation d’ un pourcentage égal des prix garantis aux agriculteurs danois dans le cadre de la politique agricole commune.


Les experts bruxellois et le Comité des représentants permanents des Neuf (COREPER) ne se sont pas encore prononcés. Paris n’ est pas favorable à l’ ajustement automatique des monnaies "vertes" en cas de modification de la parité des monnaies nationales. Londres ne souhaite pas une dévaluation qui rendrait les produits agricoles danois encore plus concurrentiels sur le marché britannique. Une décision pourrait être prise lundi 5 septembre. - (A.F.P., Reuter.)

LE TAUX D’ INTERET DES EURODEVISE





Dollars


Deutschemarks


Fr. suisses


Fr. Français



43 heures


4 7/8 5 7/8


3 5/8 4 5/8


1 1/2 2 1/2


8 1/4 8 3/4



1 mois


5 3/8 5 7/8


3 5/8 4 1/8


1 1/2 2


9 1/2 9 7/8



3 mois


5 3/4 6 1/4


3 5/8 4 1/8


1 3/4 2 1/4


10 1/4 10 1/2



6 mois


6 6 1/2


3 3/4 4 1/4


2 2 1/2


11 11 1/4

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique