Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-003-128

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.

















17/5/77

LA DIFFEREND SUR LES PRIX DU PETROLE CONTINUE
DE FAIRE L’ OBJET DE CONSULTATIONS AU SEIN DE L’ OPEP
déclare le Koweït


Le ministre koweïtien du pétrole, M. Abdel Moutaleb Kazimi, a déclaré à Koweït, le 14 mai, qu’ il ne possédait pas "d’ information officielle" sur la décision" de onze des membres de l’ Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) de renoncer à la nouvelle augmentation de 5% du prix du "brut" prévue pour le 1er juillet annoncée à la fin de la semaine dernière par la revue Middle East Economic Survey (le Monde daté 15-16 mai). "Aucune décision en ce sens n’ a été prise, a-t-il déclaré, et le différend sur les prix continue de faire l’ objet de consultations au sein de l’ OPEP."


A quatar, dans les milieux proches du ministre du pétrole, on déclarait de même, le 15 mai, qu’ "aucun accord n’ était intervenu. Les consultations se poursuivent au sein de l’ OPEP et tout compromis éventuel sera annoncé seulement lors de la réunion de l’ Organisation, prévue pour le 12 juillet à Stockholm". (Reuter, A.F.P.)


(Ces déclarations ne sont pas forcément contradictoires avec les informations diffusées par le "Middle East Economic Survey". Celles-ci, rappelons-le, faisaient état d’ un accord entre les Onze (tous les pays de l’ OPEP à l’ exception de l’ Arabie Saoudite et des Emirats arabes unis) pour renoncer à l’ augmentation de 5% des prix du "bruts" initialement prévue pour le 1er juillet. Les propos des autorités koweïtiennes et qataris sont - volontairement ? - ambigus, puisqu’ils démentent l’ existence d’ un compromis entre les Onze et l’ Arabie Saoudite. Rien n’ interdit donc de penser que les Onze se sont bien mis d’ accord sur l’ abandon de la hausse de 5% prévue pour le 1er juillet. Ils renverraient aussi la balle dans le camp de l’ Arabie Saoudite et lui tiendraient en substance ce langage : "Nous faisons preuve de réalisme et de responsabilité ; à vous maintenant de faire un geste pour montrer que vous ne souhaitez pas l’ éclatement de l’ OPEP." Si tel est bien le scénario, un compromis pourrait alors être trouvé d’ ici le 12 juillet : l’ Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis augmenteraient légèrement leurs prix (actuellement inférieurs de 5% à ceux de leurs partenaires) ; les autres Etats de l’ OPEP pourraient, outre la renonciation à la hausse prévue le 1er juillet, diminuer - officieusement - leurs tarifs, afin d’ aboutir de nouveau à un prix unique pour le pétrole. - J.M. Q)


En Guadeloupe, plusieurs mots d’ ordre de grève ont été lancés par les syndicats : arrêt de travail de quarante-huit heures (le cinquième en quinze jours) dans le bâtiment et les travaux publics, pour l’ obtention d’ une augmentation de salaires, à l’ appel des syndicats C.G.T, C.F.D.T, F.O. et F.T.G. Une grève de même durée pourrait affecter les stations FR3 de la Guadeloupe, de la Martinique et de la Guyane. Il s’ agit de la poursuite d’ une action entamée le 9 mai dernier pour obtenir des augmentations de salaires et la promotion de certains personnels.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique