U-006-025

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.


















ÉNERGIE

L’Agence internationale confirme son choix d’un prix-plancher de 7 dollars pour le pétrole importé


Le comité directeur de l’Agence internationale de l’énergie (A.I.E.), réuni vendredi 30 janvier à Paris, a confirmé son choix d’un prix-plancher de 7 dollars par baril pour le pétrole importé.
Ce choix fait partie d’un programme de coopération à long terme que l’Agence a adopté.


Les pays membres de l’A.I.E. (la France n’en fait toujours pas partie) "sont convenus, finir des objectifs à moyen et à long terme en vue de réduire la dépendance du groupe à l’égard du pétrole importé et de faire périodiquement le point des progrès accomplis dans la réalisation de ces objectifs".


Ils s’engagent à "renforcer leur effort de conservation de l’énergie... [à] élimine - progressivement les obstacles qui pourraient s’opposer à la mise en valeur accélérée des ressources énergétiques intérieures". Enfin, le programme comporte "des mesures d’encouragement en matière de développement énergétique".


Le choix du prix-plancher de 7 dollars devait être confirmé après l’imbroglio diplomatique qui avait suivi la session précédente de l’Agence en décembre (le Monde des 21-22 et 24 décembre).
Le canada avait en effet refusé d’accorder aux autres pays membres un libre accès à la prospection et à l’exploitation de ses énormes ressources énergétiques.
Du coup, des pays importateurs d’énergie, tels le Japon, l’Allemagne fédérale et le Danemark, avaient refusé de souscrire à la garantie que représente l’adoption du prix plancher.


Après de longues discussions, on est arrivé vendredi au compromis suivant. le Canada ne signe pas le paragraphe de l’accord relatif au "libre accès" parce que la Constitution de l’Etat de l’Alberta (où se trouve le pétrole, notamment ) le lui interdit, mais s’engage à en respecter l’esprit. En foi de quoi, les autres pays membres ont adopté le prix-plancher, ce qui signifie qu’aucun pays membre ne pourra écouler sur son marché intérieur du pétrole à un prix inférieur. On cherche ainsi à garantir la rentabilité des investissements en matière énergétique (exploration pétrolière comprise), contre une chute éventuelle du prix du "brut" sur le marché international.


Rappelons que la Commission de la C.E.E. a elle aussi proposé d’instaurer un prix minimum de 7 dollars pour le pétrole importé (le Monde daté 18-19 janvier 1976). - Ph.S.


1/2/76

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique