Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

N-26-004-012

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















DOSSIER SUCRE

3.5.72
SUCRERIE DE TILLABERY
(Etude Géris)

III Aspects technico - économiques


1. Les besoins du Niger ont été évalués à 15.000 tonnes de sucre dont (p. 2) :


- 4.000 tonnes en granulés


- 5.500 tonnes en morceaux


- 5.500 tonnes en grain.



2. L’usine doit avoir une capacité de broyage de 1.000 tonnes par jour, pendant 150 jours, à raison de 25 jours par mois, soit 150.000 tonnes de cannes (p.23).



3. Les superficies aménagées doivent être de (p.4) :

- 560 ha la première année,

- 560 ha la seconde année,

- 530 ha la troisième année.


4. Il faut 20.000 m3 d’eau (à cause de l’extrême sécheresse du climat), ce qui correspond (p.5) :
- pour l’aspersion, avec une efficiende de 85 %, à 23.500 m3


- pour l’irrigation gravitaire, avec 0,70 %, à 28.600 m3



5. Investissements (avec le système d’aspersion) :



a. Secteur agricole : 1.398.500.000 CFA (p. 10)


Aménagement foncier (156.000 × 1650)257.400.000 CFA


Irrigation par aspersion (516.000 × 1650)851.400.000 CFA


Ramassage et transport des cannes127.700.000 CFA

Matériel des travaux Publics50.000.000 CFA

Matériel agricole 82.000.000 CFA

Bâtiments agricoles30.000.000 CFA



b. Secrteur industriel : 2.270.500.000 CFA (p. 11)


Sucrerie raffinerie (FOB Europe)1.022.000.000 CFA

Atelier des grains : 35T/j (FOB Europe)288.000.000 CFA

Agglomérerie : 22 T/j (FOB Europe)65.500.000 CFA

Transport170.000.000 CFA

Frais de montage385.000.000 CFA

Génie civil (quelle superficie ?)340.000.000 CFA




c. Services généraux  : 600. 000. 000 CFA (p.12)

Immeubles de service (?) 130. 000. 000 CFA

Véhicules de liaison pour la direction 15. 000. 000 CFA

Mobilier et matériel de bureau pr direction 40. 000. 000 CFA

Atelier garage 65. 000. 000 CFA

Logements pour ouvriers (?) 100.000.000 CFA

Etudes diverses (?) 250. 000. 000 CFA



6. Dépenses directes d’exploitation ramenées au kg d’aggloméré la 4° année

a. Exploitation (p.14)

Direction, comptabilité, services commerciaux :

100. 000. 000 CFA : 15. 000. 000 kgs = 6,70 CFA/kg

b. Exloitation agricole (p. 15)

- Encadrement du service culture4,34

- Irrigation par aspersion (frais par Ha)

. dépenses de pompage : 23. 500 m3 × 5. 50 CFA = 129. 250

. dépenses d’entretien 9. 600

. main d’oeuvre 8. 040

. divers + pépinières 6. 630

153.520



153. 520 CFA : 9. 500 kg de granulés
16,16

- Ramassage et transport et divers 8, 25

CFA/kg : 28, 75

c. Exploitation industrielle (p. 18) CFA/kg : 11, 50
Donc les dépenses directes d’ exploitation sont :

Granulé : 6,70 + 28,75 + 11,50 = 46,95 CFA

Agglomérerie : 6,70 + 28,75 + 11,50 + 8,25 = 55,20CFA

Pains : inconnu



7. Les charges d’amortissement (p. 20)

granulésmorceauxpains

Services généraux1, 98 1,98 1, 98

Services agricoles5, 87 5, 87 5, 87

Sucrerie - raffinerie6, 70 6, 70 6, 70

Agglomérerie 1, 03

Atelier des Pains (?) 3, 49

______ ______ ______

14, 55 15, 58 18, 04




8. Prix de revient (p.21)

granulésmorceaux pains

46,9555,20 ?

____________

Prix départ usine61,5070,78

Il y a encore les charges financières à prendre en considération.



9. Les emplois créés(pp.23-24)

a. Section culture

37.500 journées pour la coupe : 250 coupeurs, pendant 150 jours à 4 tonnes par jour

25.000 journées pour l’irrigation : 80 personnes pendant 10 mois

15.000 journées pour l’entretien des cannes vierges et repousses

6.500 journées pour la plantation : plus de 100 personnes en février et mars



b. section usine

Près de 300 personnes, dont 50 % de permanentes

10. Remarques (pp.27 à 32)


a. "Si la capacité de l’usine est supérieure à 15. 000 T., le prix de revient par kg baissera, car le prix d’une usine varie comme la racine carrée de sa capacité".


b. "La bagasse peut être utilisée comme combustible gratuit ", (d’où baisse énorme du prix de l’eau).


c. "Si le prix de l’eau pouvait être ramené de 5,5 CFA à 4 CFA, le gain par kg de sucre granulé serait de 4 CFA".


d. "L’expérience des pays voisins montre que les rendements des cannes peuvent augmenter de 5 % l’an pendant 8 ans".



e. "On peut acheter pour l’usine du matériel de seconde main, en parfaite condition".



f. "Les expatriés coûtent trop cher".



g. "La valeur ajoutée pour la seule sucrerie-raffinerie sera de 500.000.000 de Francs CFA environ" ;


h. "Les importations du Niger dimiunueront de 8 à 900.000.000 de CFA".

i. "Les besoins totaux en eau sont de 2.800 à 3.500 m/m dont il faut déduire l’apport pluviométrique". (p.5)

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique