Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

N-25-062

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















Documentation Ivoirien

30.11.68


13,Boulevard Haussmann
Paris


S.E. Monsieur Houphouet-Boigny
Président de la République de Côte d’Ivoire


ABIDJAN


Monsieur le Président,


Je voulais vous voir parce que le Président Diori Hamani m’avait envoyé en mission à Ottawa, sans aucune lettre d’introduction ni recommandation diplomatique quelconque, pour y rencontrer, grâce à mes amis canadiens, M.Trudeau, Premier Ministre du Canada. Et aussi, parce que dès mon retour il a refusé que je l’informe par lettre du résultat de ma mission et m’a convoque d’urgence à Niamey où j’ai été obligé de faire un saut de quelques heures, lundi dernier. Mon but était de venir à Abidjan par l’avion de samedi soir - j’étais rentré du Canada à Paris le samedi matin - vous voir dans la journée du dimanche, et partir lundi matin pour Niamey rencontrer le Président Diori Hamani.


Je désirais en effet vous soumettre, à vous d’abord, certains documents. Pour des raisons impérieuses de sécurité, surtout en ce qui le concerne, le Président Diori m’a demandé de ne pas vous écrire à ce sujet et qu’il se chargerait de vous envoyer son fils. Je ne pourrai donc vous donner des renseignements complémentaires, que lors de notre prochaine rencontre.


Je désirais aussi vous informer des faits suivants :


1° . J’ai obtenu, grâce à la seule intervention de nos amis, sans aucune lettre préalable du gouvernement nigérien, un don de 10.000 tonnes de blé pour le Niger, fret payé par le gouvernement canadien.


2° . Dès sa nomination en tant que Consul du Niger au Canada, Maître Pierre Thomas, pour nous prouver son influence et celle de son Groupe, a obtenu 10.000 tonnes supplémentaires, le fret étant cette fois à la charge du Niger.


3° . Les 20.000 tonnes sont en voie de chargement à l’heure actuelle à Montréal, le Président Diori réceptionnera le blé vers le 10 décembre. Cette opération rapportera quelque 400.000.000 de CFA au budget nigérien.


4° . A la demande expresse du Ministre Bédié, en septembre dernier, j’avais essayé de faire de même pour la Côte d’Ivoire. Malheureusement, la nomination du Consul Honoraire de Côte d’Ivoire n’ayant pas été matérialisée, les résultats obtenus sont moindres :

a - j’ai obtenu un don de 15.000 tonnes de blé, mais le fret sera à la charge de la Côte d’ Ivoire,


b - j’ai obtenu l’accord de principe d’un second don de 15.000 tonnes de blé sur le budget canadien de 1968, le fret à la charge de la Côte d’ Ivoire,


c - j’ai obtenu la promesse d’un don de 30.000 tonnes sur le budget de 1969.


Je regrette beaucoup que des questions de formalités, sur lesquelles le Président Diori a passé outre, aient retardé la nomination de notre Consul Honraire et nous aient empêché de recevoir 30.000 tonnes de blé à des conditions meilleurs.


Je vous prie instamment d’accélérer les formalités de nomination de Maître Bernard Deschênes. Je me permets de vous rappeler qu’il est vice-président fédéral du Parti Libéral actuellement au pouvoir avec Pierre Trudeau au Canada et que son étude d’avocat est la plus grande du monde francophone, y compris la France. Avoir une telle personnalité comme Consul ne peut que nous honorer.


Sa nomination est d’autant plus urgente que le Président Diori a déjà envoyé à Ottawa les documents officialisant la nomination du Consul du Niger, et que les candidatures de Maître Bernard Deschênes (pour la Côte d’Ivoire), et de Maître Pierre Thomas (pour le Niger), avaient été soumises ENSEMBLE , par les dirigeants du Parti Libéral.


Je m’excuse d’être tellement impatient dans cette affaire . Cela est dû au fait que je pense avoir trouvé au Canada un très beau filon et je voudrais pouvoir l’exploiter intégralement sans être gêné par des questions comme le fait que le budget canadien se décide en janvier et prend effet à partir du 1 er avril. En effet, il est possible d’envisager l’octroi de " soft loans " canadiens.


c’est-à-dire des prêts pouvant aller - pour des chemins de fer, routes, barrages et autres grands travaux - jusqu’à 10 milliards de CFA, à 0,75 %, remboursables en 30 à 50 ans.


Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’xpression de mes sentiments dévoués et déférents.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique