N-25-019-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















13, BOUL.HAUSSMANN
PARIS-IXe


le 28 novembre 1968


S . E . Monsieur Hamani Diori
Président de la République
du Niger
Niamey


Blé Franco


Monsieur le Président,


Hier soir, au téléphone, Maî, beaucoup moins enthousiaste qu’ auparavant pour l’ affaire du blé, m’ a dit :


" L ’ affaire a été menée trop rapidement, tambour battant, les frais d’ approche sont trop élevés, et le risque est qu’ il ne nous reste pas plus de 200 millions à la fin de l’ opération".


Je ne vous cache pas que j’ en ai perdu le sommeil, me demandant si j’ avais été "roulé". D’ autant que j’ avais travaillé en confiance avec nos amis du Canada parce que je les connais bien et qu’ il n’ est pas possible de croire que des personnalités de cette envergure pourrait me jouer un sale tour, et tromper à la fois deux gouvernements, ceux de Niamey et d’ Ottawa.


J ’ ai donc refait les calculs que j’ ai communiqués, ce matin, à Maî. Les voici, sur la base du prix du blé tel que le montrent les statistiques de 1967 :



Prix du blé livré à Cotonou


23 CFA le kg
<:cellule>


Or, les 20.000 tonnes de blé vont nous coûter ( au port ) :



200.000 $ ,


soit


50.000.000 de CFA


de fret



153.000 $ ,


soit


38.250.000 de CFA


d’ honoraire



353.000 $ ,


soit


88.250.000 de CFA


au total


Il convient de déduire de cette somme :



90.000 $ ,


soit


22.500.000 CFA,


ristourne sur le fret du gouvernement canadien


Il en découle que :


Les 20.000 tonnes de blé coûteront 263.000 dollars, ou 65.750.000 CFA au gouvernement nigérien, soit pour les 20.000.000 de kgs :


65.750.000


=3,29 CFA le kg


20.000.000


Cela signifie que le bénéfice net du Gouvernement nigérien DOIT être au minimum de 19,71 CFA par kg, soit pur 20.000.000 de kgs, de 394.200.000 CFA.


Ce bénéfice net sera encore augmenté si le Niger, profitant de la saison arachidière, réussit à obtenir de bonnes conditions de transport entre Cotonou et Niamey.


En espérant ne pas m’ être trompé dans mes calculs,


Je vous prie d’ agréer, Monsieur le Président, l’ expression de mes sentiments dévoués.


Ampl . M . Maî Maigana
















13, BOUL.HAUSSMANN
PARIS-IXe


le 28 novembre 1968


S . E . Monsieur Hamani Diori
Président de la République
du Niger
Niamey


Blé Franco


Monsieur le Président,


Hier soir, au téléphone, Maî, beaucoup moins enthousiaste qu’ auparavant pour l’ affaire du blé, m’ a dit :


" L ’ affaire a été menée trop rapidement, tambour battant, les frais d’ approche sont trop élevés, et le risque est qu’ il ne nous reste pas plus de 200 millions à la fin de l’ opération".


Je ne vous cache pas que j’ en ai perdu le sommeil, me demandant si j’ avais été "roulé". D’ autant que j’ avais travaillé en confiance avec nos amis du Canada parce que je les connais bien et qu’ il n’ est pas possible de croire que des personnalités de cette envergure pourrait me jouer un sale tour, et tromper à la fois deux gouvernements, ceux de Niamey et d’ Ottawa.


J ’ ai donc refait les calculs que j’ ai communiqués, ce matin, à Maî. Les voici, sur la base du prix du blé tel que le montrent les statistiques de 1967 :



Prix du blé livré à Cotonou


23 CFA le kg
<:cellule>


Or, les 20.000 tonnes de blé vont nous coûter ( au port ) :


















13, BOUL.HAUSSMANN
PARIS-IXe


le 28 novembre 1968


S . E . Monsieur Hamani Diori
Président de la République
du Niger
Niamey


Blé Franco


Monsieur le Président,


Hier soir, au téléphone, Maî, beaucoup moins enthousiaste qu’ auparavant pour l’ affaire du blé, m’ a dit :


" L ’ affaire a été menée trop rapidement, tambour battant, les frais d’ approche sont trop élevés, et le risque est qu’ il ne nous reste pas plus de 200 millions à la fin de l’ opération".


Je ne vous cache pas que j’ en ai perdu le sommeil, me demandant si j’ avais été "roulé". D’ autant que j’ avais travaillé en confiance avec nos amis du Canada parce que je les connais bien et qu’ il n’ est pas possible de croire que des personnalités de cette envergure pourrait me jouer un sale tour, et tromper à la fois deux gouvernements, ceux de Niamey et d’ Ottawa.


J ’ ai donc refait les calculs que j’ ai communiqués, ce matin, à Maî. Les voici, sur la base du prix du blé tel que le montrent les statistiques de 1967 :



Prix du blé livré à Cotonou


23 CFA le kg


Or, les 20.000 tonnes de blé vont nous coûter ( au port ) :



200.000 $ ,


soit


50.000.000 de CFA


de fret



153.000 $ ,


soit


38.250.000 de CFA


d’ honoraires



353.000 $ ,


soit


88.250.000 de CFA


au total


Il convient de déduire de cette somme :



90.000 $ ,


soit


22.500.000 CFA,


ristourne sur le fret du gouvernement canadien.


Il en découle que :


Les 20.000 tonnes de blé coûteront 263.000 dollars, ou 65.750.000 CFA au gouvernement nigérien, soit, pour les 20.000.000 de kgs :


65.750.000


= 3,29 CFA le kg


20.000.000


Cela signifie que le bénéfice net du Gouvernement nigérien DOIT être au minimum de 19,71 CFA par kg, soit pour 20.000.000 de kgs, de 394.200.000 CFA.


Ce bénéfice net sera encore augmenté si le Niger, profitant de la saison arachidière, réussit à obtenir de bonnes conditions de transport entre Cotonou et Niamey.


En espérant ne pas m’ être trompé dans mes calculs,


Je vous prie d’ agréer, Monsieur le Président, l’ expression de mes sentiments dévoués.


Ampl . M . Maî Maigana

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique