Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

N-24-011-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















PERSPECTIVES NIGÉRIENNES .


Edité par le CENTRE D’INFORMATION DU NIGER


13 , Boulevard Haussmann - Paris IX ème


Septembre 1967


MENSUEL n° 11


SOMMAIRE


"Le Niger , lucide et volontaire"


1


La Société Nigérienne de textiles


2


Aide de la France


4


. . . Et du Marché Commun


4


Libéralisation des changes


5


Nouvelles entreprises prioritaires


5


Nouvelles brèves


5


Connaissance du Niger


6

"LE NIGER , LUCIDE ET VOLONTAIRE "


Dans le discours qu’il a prononcé du 7 ème anniversaire de l’indépendance , le Président Diori , a insisté sur les problèmes économiques du Niger .


Dans ce contexte , l’arachide , première culture et première culture et première richesse du pays a particulièrement retenu l’attention du chef de l’Etat . Voici , ci-dessous , de larges extraits de la déclaration du chef de l’Etat :


"Pour ce qui est de l’arachide , notre principal produit d’exportation , vous savez que le records de l’an dernier est très largement dépassé : la commercialisation de la dernière compagne a porté , en effet , sur 191.300 tonnes , en augmentation de plus de 22% sur le tonnage de l’année précédente , qui fut de 156.000 tonnes , et en augmentation de près de 145% sur le tonnage moyen des années 1959-1962 , qui était de 78.000 tonnes .
"Le pays nigérien peut légitimement être fier de ce magnifique résultat .
" La logique et la justice voudraient que cet effort fût récompensé et qu’il en résultât à la fois une élévation du niveau de vie du producteur et un accroissements des recettes budgétaires de l’Etat au titre des droits d’exportation .
"Mais hélas , nous vivons dans un monde ou les gigantesques conflits d’intérêts créent des situations véritablement paradoxales .
"Pendant de nombreuses années , et jusqu’au 1er juillet dernier , la France nous a apporté un concours inestimable - dont nous lui serons toujours reconnaissants -concours qui consistait d’une part en la garantie d’un prix fixe , supérieur au prix , toujours fluctuant , du marché international .
"En application des dispositions libérales du Traité de Rome auquel elle a adhéré , la France s’est vu contrainte de mettre fin à cette aide particulière .
"En contrepartie , la Communauté Economique Européenne a prévu une aide de 1,68 F. CFA par kilo .
"Notre pays se trouve ainsi placé dans une situation particulièrement alarmante . se compose , vous le savez , du prix d’achat au producteur , des frais de commercialisation , des frais de sacherie , de transport terrestre , de transport maritime , des frais financiers , etc. . .
"Il va de soi que tout sera mis en oeuvre pour la compression des éléments de ce prix de revient n’affecte la rémunération du producteur qu’en dernier lieu .
"Mais , sur le plan des recettes budgétaires , il est évident que nous serons contraints de réduire encore les droits de sortie sur l’arachide .
".


" Si nous estimons à 4F.CFA par kilo la perte totale entre nos ventes futures , il en résultera , pour une production moyenne de 150.000 tonnes , une diminution de recettes totales de 600 millions par an . ".


" Cela veut dire que , pour ne pas compromettre notre équilibre économique et financier , pour préserver notre indépendance nationale , il nous faut dès maintenant envisager avec envisager , avec courage le renforcement de la politique de stricte austérité déjà amorcée . ".


Il demeure entendu que , dans le même temps que s’accomplira cet effort national , notre gouvernement accentuera , avec le concours des gouvernements africains amis , l’action qu’il a entamée , en vue d’une meilleure organisation du commerce international susceptible d’assurer à nos produits des stables et rémunérateurs.


"Mais je dois également vous dire quelles sont raisons d’espérer .
"Elles se situent sur le plan de l’industrialisation .
"Vous savez que l’année passée a vu l’heureux démarrage de notre cimenterie de Malbaza , que notre minoterie de mil de Zinder vient d’être mise en route , que , dans les mois à venir , un complexe textile important sera créé .
"Vous savez enfin que les ressources en uranium de notre sous-sol nigérien vont donner à l’économie du pays une impulsion fructueuse dans un proche avenir .
"Sur le plan international , les événements du semestre écoulé ont encore cruellement marqué l’ensemble du continent africain . Tout en les déplorant , le Niger est cependant demeure fidèle à son principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des autres Etats .
".


"Pour aussi regrettables que soient les conflits et les bouleversements , j’ai cependant la ferme conviction , que la traditionnelle sagesse africaine finira par l’emporter , et que l’Unité de notre continent , qui demeure notre objectif majeur , se réalisera dans la paix et la coopération .
"Le Niger , lucide et volontaire , continuera d’oeuvrer dans la voie pour laquelle il a délibérément opté : celle du travail , de la sagesse et de la mesure
" .

SOCIETE NIGERIENNE DES TEXTILES


PRESENTATION DU PROJET D’USINE TEXTILE TEL QU’IL A ETE DEFINI DANS LE PROTOCOLE D’ACCORD SGNE LE 1 er AVRIL 1967 PAR SON EXCELLENCE DIORI HAMANI REPRESENTANT LE NIGER , ET M. ANTOINE WILLOT REPRESENTANT LA SOCIÉTÉ M. & J. WILLOT & Cie S.A.


1. LES INVESTISSEMENTS


Le montant forfaitaire des investissements est de 1.850 millions de francs C.F.A.


Bâtiments


476,53



+ transports


22,50



Total



499,03


Matériel


793,60



+ Montage


119,45



+ Transports


105



Total



1.018,26


Engineering



100,72


Frais de constitution



10


Imprévus



72


Fonds de roulement



150



TOTAL GENERAL


1.850


Afin de couvrir les investissements , il est prévu un capital de 600 millions de francs CFA , un crédit de la CAISSE CENTRALE de 600 millions et un crédit fournisseur de 650 millions .


Le groupe Willot -France participera au capital à raison de 70% soit 420 millions . Le solde est souscrire par des partenaires nigériens , privés , publics ou para-publics .


2. LE PARCHE DES PRODUITS TEXTILES DE COTON AU NIGER


1. Etude du marché


L’évolution probable de la consommation de produits textiles de coton est la suivante


en tonnes


1964


1967


1970


Cretonne écrue


500


580


670


Percale blanchie


500


580


670


Guinée


350


400


460


Imprimés


250


300


+350


Filés


160


185


215


La consommation des imprimés augmente plus vite que celle des autres tissus ou filés . C’est dans cette perpective que l’adjonction d’un atelier d’imprimés à la SONITEX est envisagée .


La comparaison des chiffres de consommation des textiles de coton et de production envisagée de la SONITEX montre que celle-ci pouvoir être écoulée sans difficulté .


2. Capacité de production


Le complexe textile comprendra 3 sections :


- une section de filature de coton de 10.000 broches


- une section de tissage de 320 métiers de 118 cms de large


- une section de blanchiment et de teinture sur tissus et sur fils .



Production


Tissus écrus


400 tonnes


Tissus blanchis


600 tonnes


Tissus teints


400 tonnes


Filés teints


120 tonnes


soit


1.520 tonnes


Comme il a déjà été indiqué plus haut , la S O N I T E X s’est engagée , lorsque engagée , lorsque le marché nigérien des imprimés aura atteint une dimension suffisante dans ce domaine , à étudier la possibilité de l’adjonction d’un atelier d’impression afin d’améliorer encore la rentabilité de l’usine .


3. CALENDRIER DES OPERATIONS DE MISE EN ROUTE


Le protocole d’accord définit un calendrier des opérations de mise en route :


- la Société sera constituée avant le 15 Juillet 1967 ,


- elle déposera son dossier de demande d’agrément avant le 1er Octobre 1967 ,


- la convention d’établissement sera proposée par le Gouvernement à la S O N I T EX (le 31 Octobre 1967 au plus tard) qui aura un mois pour présenter ses observations ,


- les travaux devront commencer dans un délai de un mois après la signature de la convention d’établissements ,


- l’usine devra être prête à fonctionner 20 mois après le début des travaux .


4. RENTABILITE DE L’AFFAIRE


Charges d’exploitation :


765,5 millions CFA


chiffre d’affaires :


924 millions CFA


5. EFFETS SUR L’ECONOMIE NIGERIENNE


1. Emplois


L’implantation à Niamey du complexe textile permettra à la fois une importante création d’emplois et une reconversion de certains artisans ou paysans puisque le personnel employé sera de 620 . Les salaires distribués attendront 186 millions de francs CFA . On peut donc s’attendre , grâce à cet apport en liquidités à un développement des affaires pour le commerce local .


2. Balance des paiements


A long terme , l’influence favorable du complexe textile sur la balance des paiements du Niger se chiffre ainsi : (cumuls)


Phase
d’invest.


69


70


71


72


73


74


75


76


77


78


262


390


341


348


357


368


382


398


416


567


719

AIDE DE LA FRANCE . . .


4.713.000 F . F . de crédits ont été accordés au Niger par la France au titre de la 2 ème tranche du programme du Fonds d’Aide et de Coopération (FAC) pour l’ année 1967 .
La première tranche pour 1967 s’élevait à 8.952.000 F. F.
Ces crédits ont été affectés à quatre opérations :


- 1.284.000 F. sont destinés au complexe pastoral du Tamesna : un troupeau de 250.000 bovins répartis sur 3 millions d’ha et qui occupera 100.000 éleveurs .
Un ranche d’embouche qui constitue qui l’élément central de ce complexe , est entrée en activité cette année . Il alimentera un courant de commercialisation de viande passant par l’abattoir frigorifique de Niamey .
Les financements déjà accordés par le F.A.C. et d’autres sources se montent à 9.900.000 F.
- 1.279.000 F. seront consacrés à la poursuite de l’étude des besoins en eau de la culture irriguée .
- 120.000 F. sont destinés aux études sur le projet de barrage dans l’Irhazer , zone de transhumance importante de l’Air .
- Enfin un prêt de 2.030.000 F. servira à la construction de 40 bungalows à Niamey .

. . . . ET DU MARCHE COMMUN


Le financement de la troisième tranche annuelle du programme quinquennal d’aide à la production du Fonds Européen de Développement vient d’accorder un montant de 6.859.800 F.F. à la République du Niger . Ces crédits seront affectés au soutien des prix de l’arachide (à concurrence de 2.428.800 F.) et du coton (à concurrence de 665.000 F) . Ceci doit permettre de commercialiser ces produits au cours mondial .


Par ailleurs , la Commission de la C.E.E. a approuvé le financement d’un projet d’infrastructure sociale , pour un montant de 26.600.000 F.F. : 514 puits seront creusés dans des villages de la zone sédentaire .

LIBERALISATION DES CHANGES ENTRE LA FRANCE ET LE NIGER


La libéralisation des changes entre la France et le Niger est intervenue le 1 er dernier .


Jusqu’à présent les opérations financières (transferts des fonds , envois de secours familiaux , règlements de frais d’études , etc. . . ) étaient assujetties à certaines restrictions .


Dorénavant , les relations financières sont libres entre tous les Etats de l’Union monétaire ouest-africaine et la France , sauf en ce qui concerne l’importation et l’exportation de l’or , l’émission ou la vente de valeurs mobilières étrangères pour lesquelles l’autorisation préalable des Finances est nécessaire , ceci dans le souci de sauvegarder les intérêts nationaux .


Sur le plan national , dans chaque Etat concerné , la libéralisation des changes a pour effet de supprimer les taxes complémentaires pour le change avec les pays situés en dehors de la zone franc . Les relations commerciales avec les pays de la zone sterling , par exemple , se trouveront facilitées .


Enfin cette mesure doit attirer de nouveaux capitaux par son côté positif . En effet dans le système précédent , l’obligation qui était faite de passer par le franc français pour rapatrier ses avoirs avait un caractère psychologique restrictif .

QUATRE NOUVELLES ENTREPRISES PRIORITAIRES


Quatre société viennent d’accéder par décret au rang d’entreprises prioritaires . Les entreprises déclarées prioritaires bénéficient de nombreuses mesures d’exonération ou d’allégement fiscal et de garanties particulières , dans la mesure ou leurs activités revêtent une importance particulière pour le pays .


Ces entreprises sont successivement :


- L’usine des pâtes alimentaires de M. Karam Karam .


- L’entreprise de production et d’exportation des produits agricoles de M. Marquaire .


- La Société Nigérienne pour la production d’allumettes (S O N I P A L )


- La Société des Brasseries et boissons gazeuses du Niger (B R A N I G E R )

NOUVELLES BRÈVES


"MERCI AU PRESIDENT DIORI"


Le Tchad a fêté le 11 août sa septième années d’indépendance . S’adressant à la nation , le Président Tombalbaye a notamment déclaré :


" Grâce à la médiation du Président Diori Hamani , le différend qui avait opposé le Soudan au Tchad est un fait du passé . Nous tenons à remercier le Président de la République du Niger , de sa très fraternelle compréhension de ce problème dont la solution est profitable a toute l’Afrique ".

LE NIGER A COLOGNE


La République du Niger participera à l’Exposition Internationale de l’Alimentation qui se tiendra à Cologne , du 30 septembre du 9 octobre 1967 . Le stand nigérien exposera des arachides , des oignons , du riz , de la viande fraîche , etc. . . .


Ce marché mondial de l’alimentation offrira les produits de 1550 exposants environ et d’un nombre égal de firmes représentées , appartenant à une soixante de pays . Près de 50 Etats seront représentés par des pavillons nationaux .


Trente pour cent de la surface totale de l’exposition seront occupés par un "centre technique du froid et les aliments surgelés , les installations et équipements de magasins et centres de distribution automatiques .

CONNAISSANCE DU NIGER


L’ORGANISATION JUDICIAIRE


Quatre lois votée par l’Assemblée nationale au lendemain de l’indépendance ont institué toute une organisation judiciaire . Une Cours Suprême a été créée , un code de procédure pénale fixé , la compétence des juridictions et des justices de paix fixée .


La Cour Suprême couronne l’édifice . Elle est investie d’attributions constitutionnelles et connaît des recours pour excès de pouvoir et des recours en cassation contre des décisions d’ordre judiciaire ou administratif .


La Cours d’appel siège à Niamey .
La Chambre d’accusation connaît des appels relevés contre les ordonnances des juges d’instruction et statue sur les renvois devant les cours d’assises .


Tous les six mois , au moins , les cours d’assises tiennent audience à Niamey , Maradi , Zinder pour connaître des éventuels crimes .


Chaque tribunal de première instance comprend un président , un juge d’instruction , un ou plusieurs juges et un procurer de la République . Les sections issues des anciennes justices de paix à compétence étendue , possèdent d’une manière générale les mêmes compétences que les tribunaux dont elles sont détachées .


Composées d’un magistrat unique et rattachées à un tribunal , les justices de paix , au nombre de 19 , se sont installées dans les circonscriptions administratives ou n’est pas établi un tribunal de première instance ou une section de ce tribunal .


En matière administrative , il existe des tribunaux non seulement à Niamey mais à Tahoua , Birni-N’Konni , Maradi , Agadès et Zinder .


En matière pénale , il existe un tribunal de simple police et un tribunal correctionnel dans chaque circonscription administrative .


Des tribunaux du travail sont établis à Niamey , Maradi , Tahoua , Birni-N’Konni , Agadès et Zinder .


Directeur de la Publication ; M. Maraval
Rédacteur en chef : L. Trévidic
Abonnement annuel : 10. - francs
Imprimé par Eurafor -Press

13 bis , rue Laffitte , Paris

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique