Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

N-23B-156-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















AFP 18


M. BOUBOU HAMA PRESIDERA LE JURY DU FESTIVAL DU CINEMA DE VENISE


VENISE 13 MARS (AFP)


M. GIANLUIGI RONDI, COMMISSAIRE DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU CINEMA DE VENISE, QUI SE DEROULERA DU 21 AOUT AU 3 SEPTEMBRE PROCHAIN, A DECLARE QU’ IL ENVISAGE DE PRESENTER CETTE ANNEE A LA MANIFESTATION VENITIENNE LA ’’ RETROSPECTIVE ’’ COMPLETE - JAMAIS REALISEE JUSQU’ A PRESENT - DES FILMS DE CHARLIE CHAPLIN, QUI VONT DE 1914 A 1967.


TELLE EST LA GRANDE NOUVEAUTE DU FESTIVAL, DONT ON JETTE LES BASES CES JOURS-CI.


M. RONDI SE SERAIT DEJA ASSURE, EN OUTRE, UN FILM DRAMATIQUE DE KEN RUSSEL, METTEUR EN SCENE DES ’’ DEMONS ’’, UN DE KUBRIK, ’’ L’ ORANGE MECANIQUE ’’, ET ’’ LUDWIG ’’ DE LUCHINO VISCONTI. CE DERNIER A PRECISE QUE SON FILM SERA PRET EN TEMPS UTILE POUR ETRE PRESENTE AU FESTIVAL, AUQUEL PARTICIPERA VRAISEMBLABLEMENT, POUR LA PREMIERE FOIS, L’ ALLEMAGNE ORIENTALE. LA CHINE POPULAIRE, QUI DEBUTA L’ AN DERNIER A VENISE, SERA DE NOUVEAU PRESENTE. EN OUTRE, L’ UNION SOVIETIQUE AURAIT L’ INTENTION DE PARTICIPER A LA MANIFESTATION VENITIENNE AVEC UNE SELECTION DE ’’ INEDITS ’’ DE EISENSTEIN.


DES PRIX SERONT DISTRIBUES POUR CE FESTIVAL, DONT LE JURY INTERNATIONAL SERA DIRIGE PAR M. BOUBOU HAMA, PRESIDENT DE L’ ASSEMBLEE NATIONALE DU NIGER.
AFP/CLE%22 11.34

’’ L’ aventure d’ Albarka ’’ un nouveau livre signé Boubou Hama et Andrée Clair


T du N 18/ 3/ 72


Le début de ce mois a vu la parution chez Julliard d’ un beau livre dont le contenu fera le délice des amateurs de belles pages. Il s’ agit, de << L’ AVENTURE D’ ALBARKA >> qui porte la double signature de Boubou Hama et d’ Andrée Clair (cf. LF. LE BAOBAB MERVEILLEUX).


<< L’ AVENTURE D’ ALBARKA >> n’ est pas un roman. Il n’ est pas non plus un conte. C’ est un recueil de souvenirs si gentiment dits et si fidèlement décrits qu’ ils vous donnent l’ impression de vivre cette vie africaine faite de simplicité et de bonheur, où l’ irréel et le réel s’ associent intimement pour donner à la vie d’ insoupçonnables dimensions.


C’ est surtout le réveil, puis l’ ouverture sur le monde d’ un jeune africain, ALBARKA, qui, après avoir connu la brousse et les veillées autour du feu se voit brutalement arraché à ses jeux et à ses occupations villageoises pour prendre la route de l’ école. Cette école regardée avec tant d’ appréhensions et d’ où jamais ceux qui y entrent ne ressortent << comme avant >>...


Ainsi, ALBARKA deviendra au fil des pages un autre homme : après avoir longtemps connu les voyages << à pied et à âne >>, le voilà dans un chaland, puis dans un train et enfin dans un bateau ! Le voilà intellectuel, contestataire et déjà tenant tête au Blanc. Enfin il est instituteur, le premier de son pays.


<< L’ AVENTURE D’ ALBARKA >> se lit avec autant de facilité que de plaisir. Nul doute que par la simplicité du verbe et du style ses auteurs ont voulu en faire un livre authentiquement africain. Ils ont déjà reçu plusieurs lettres de félicitations. Les premières viennent du Premier ministre français M. Jacques Chaban-Delmas et du contre amiral de Gaulle.


DIRECTION-ADMINISTRATION
PUBLICITES-ABONNEMENTS
Tél. : 23-87
REDACTION : Tél. : 27-80
B. P. 368 NIAMEY


T de N 15/3/72

M. Boubou Hama est rentré de Kano


Le président Boubou Hama est rentré hier en fin d’ après-midi à Niamey venant de Kano où il a assisté à l’ ouverture de la réunion annuelle du Centre d’ études des langues nigérianes. Le président Boubou a été salué à son arrivée par de nombreuses personnalités parmi lesquelles les ministres Mouddour Zakara et Maidah Mamoudou.


M. Boubou Hama a assisté à la réunion de Kano en sa qualité de directeur du Centre régional des traditions orales (CRDTO). Il s’ agit, a-t-il expliqué, pour l’ université de Kano de savoir comment doit s’ effectuer le retour à l’ Afrique de comprendre la tradition orale, son contenu, ses valeurs et ce qu’ on peut en entendre. Pour y arriver il faut collecter tout ce qui a trait à l’ Afrique et qui puisse permettre de faire comprendre notre pensée à d’ autres.


Les langues nationales, a ajouté le président Boubou doivent être reconnues car elles constituent le reflet de la pensée des peuples. Il faut arriver à les standardiser c’ est-à-dire à les écrire dans le même alphabet. Une langue peut toujours servir à quelque chose.


Sur le chemin du retour le président Boubou a fait un bref escale à Sckoto où a-t-il dit, il a pu visiter certains monuments historiques (tombeau d’ Ousmane Dan Fodio notamment) et prendre contact avec le Serkin Musulmi << qui aide beaucoup à la collecte des informations concernant la tradition orale >>.

Le président Boubou a séjourné au Nigéria


Le Président de l’ Assemblée Nationale S.E. Boubou Hama et M. Issaka Dan Koussou, respectivement directeur et secrétaire exécutif du CRDTO ont quitté Niamey samedi 11 mars à destination de Kano, précédés de M. Djibo Hamani, directeur du Département d’ histoire du Centre nigérien de recherches en sciences humaines.


Le Centre régional et le Centre nigérien ont été invités à assister à la réunion annuelle organisée par le Centre d’ étude des langues nigérianes (Centre for the study of nigerian languages), inauguré le 13 mars 1971, près de l’ Abchulay Bayero College de Kano.


Le Centre de Kano concentre actuellement son énergie sur la promotion et le développement du Hawsa, du Kanuri et


du Fulfulde, langues que le Nigéria partage avec le Niger .


Au cours de cette réunion, dont la durée prévue est d’ une semaine, plusieurs communications seront présentées sur la promotion des langues africaines.


Depuis trois ans, Ahmadou Bello University, Zaria et Abdulay Bayero College, Kano, invitent régulièrement le Centre nigérien à assister au congrès annuels de géographie, d’ histoire, de sociologie et de linguistique : de même plusieurs étudiants du Nigéria ont déjà effectué un séjour au Niger en vue de préparer des thèses dont voici une liste sélective :




— Yusufa Balo Usman : l’ Emirat du Katsina au XIX e (Université Ahmadu Bello, Zaria) :


— P. Daniel Avagere : La pratique du gouvernement islamique dans la vie et l’ oeuvre d’ Abdulay Dan Fodiyo (Université d’ Ibnadan) :


— Mohamed Bello Alkali : Les rapports politiques entre l’ Etat de Kadi et les Zarma et les Arawa (Mawri) au XIX e siècle (Ahmadu Bello University)


— Zakari Balogun : Les rapports politiques entre l’ Etat de Gandu et les Etats de l’ Ouest du Niger au XIX e siècle (Université d’ Ibadan).


Le Président Boubou Hama qui est rentré mardi dernier en fin d’ après-midi à Niamey, a été salué à son arrivée par de nombreuses personnalités parmi lesquelles les ministres Mouddour Zakara et Maîdah Mamoudou.


M. Boubou Hama a assisté à la réunion de Kano en sa qualité de directeur du Centre Régional des Traditions Orales (CRDTO). Il s’ agit, a-t-il expliqué, pour l’ université de Kano, de savoir comment doit s’ effectuer le retour à l’ Afrique de comprendre la tradition orale, son contenu, ses valeurs et ce qu’ on peut en attendre. Pour y arriver il faut collecter tout ce qui a trait à l’ Afrique et qui puisse permettre de faire comprendre notre pensée à d’ autres.


Les langues nationales, a ajouté M. Boubou doivent être reconnues car elles constituent le reflet de la pensée des peuples. Il faut arriver à les standardiser c’ est-à-dire à les écrire dans le même alphabet. Une langue peut toujours servir à quelque chose.


Sur le chemin de retour le Président Boubou a fait une brève escale à Sokoto où il a pu visiter certains monuments historiques ( tombeau d’ Ousmane Dan Fodio notamment) et prendre contact avec le Serkin Musulmi << qui aide beaucoup à la collecte des informations concernant la tradition orale >>.


Simple question !


Maintenant que la municipalité a quelque peu résolu le problème des carrés (bravo), les habitants de Niamey se demandent quand est-ce qu’ils pourront construire.


Les parcelles distribuées ne sont en effet pas toutes viabilisées.


La Municipalité se fera certainement un plaisir de rassurer ceux qui pensent déjà au Crédit du Niger.


G. R.

Le CRDTO et le CNRSH participent à une réunion à Kano


S.E. M. Boubou Hama et Issaka Dankoussou, respectivement Directeur et secrétaire executif du CRDTO ont quitté Niamey samedi à destination de Kano, précédés par Djibo Hamani, Directeur du Département d’ Histoire du Centre nigérien de Recherches en Sciences Humaines.


le Centre régional et le Centre nigérien ont été en effet invités à assister à la réunion annuelle organisée par le Centre d’étude des langue nigérianes (Centre for the Study of Nigerian Languages). inauguré le 13 mars 1971, près de l’Abdulay Bayero College. de Kano.


Le Centre de Kono concentre actuellement son énergie sur la promotion et le débeloppement du Hawsa, du Kanuri et du Fulfulde, langues que le Nigéria partage avec le Niger.


Au cours de cette réunion. Dont la durée prévue est d’une semaine, plusieurs comunications seront présentées sur la promotion des langues africianes.


Rappelons que depuis trois ans Ahmadu Bello (uNIVERSITY, Zaria, et Abdulay Bayero College, Kano, invitent régulièrement le centre nigérien à assister aux congrès annuels de géographie d’histoire de sociologie, et de linguistique : de même plusieurs étudiants du Nigeria ont déjà effectué un séjour au Niger en vue de préparer des thèses dont voici une liste sélective.


-Yusufu Balo Usman : l’Emirat du Katsina au XIXe (Université Ahmadu Bello, Zaria) ;
-P.Daniel Ayagere : La pratique du gouvernement islamique dans vie et l’oeuvre d’Abdulay Dan Fodiyo (Université d’Ibadan)
- Mohamed Bello Alkali : Les rapports politique entre l’Etat de Kabi et les Zarma et les Araawa (Mwri) au XIXe siècle (Ahmadu Ballo Uviversity) ;
-Zakari Balogan : Les rapports politiques entre l’Etat de Gandu et les Etats de l’Ouest du Niger au XIXe siècle (Université d’Ibadan)

Petit sommet


LE CAIRE -Une réunion au sommet du groupant les chefs d’Etat d’Egypte, de Syrie, et de Libye, MM. El Sadate, Assad et El Khaddafi a commencé hier matin au Caire


Hier soir, les trois chefs d’Etat ont prêté le serment constitutionnel devant l’Assemblée fédérale qui aura auparavant élu son président et ses deix voce-présidents.


La presse égyptienne racontait hier matin comment le président libyen Mouammar El Kadhafi, est arrivé à l’aérodrome de façon impromtue et sans s’annoncer. deux heures après l’arrivée au Caire samedi du président syrien, qui avant été acceuilli à l’aérodrome par le président Sadate, un avion privé "Mystère" demandait à la tour de controle l’autorisation d’atterrir en précisant qu’aucune personnalité n’était à son bord.


13.03.72

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique