Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

N-23B-089-004

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.

















Le profit net tiré par le NIGER à la suite de la vente du blé canadien pourrait donc attendre ( 322.287.150 F CFA - 40.513.472 F CEA) 281.773.618 F


Les frais de location des magasins et silos, ceux d’évacuation du magasin Q1 et ceux de reprise du blé en vrac entrepose dans le magasin Q1 dans les silos des G.M.A. sont à la charge du NIGER.


2 - Le blé débarque du Sunima présente, par rapport au blé standard français es caractéristiques français les caractéristiques suivantes :



- Même degré d’impuretés


- contient moins de 4 % environ d’eau


- rend 5 kg de plus de farine par hl


Nous sommes donc ici en présence d’un blé de qualité nettement supérieure à celle du blé français


Le Niger, peut prétendre aux bonifications :



a) pour rendement supérior


En effet, le blé canadien débarqué du Sunima, qui représente 18.705 T soit 233.600 hectolitres ? donnera (5 kg x 233, 600 hl) 1.168,000 Kg de farine en plus que la même quantité de blé français.


Les Grands Moulins d’Abidjan ayant acheté le blé du sunima au même prix que celui du blé français, il s’en suit, aux prix de revient moyen de 40 à 50 F le Kg de farine un super-bénefice de 46.720.000 à 58.400.000 F CFA.


b)pour humidité :

La cargaison du Sunima qui présente un taux d’humidité favorable (4% de moins) équivaut donc à 104% du même tonnage de blé français soit (18.700 T x 104 %)
19.448 T. Il en résulte un poids supplémentaire de 748 T au profit des G.M.A. qui ont acheté le Manitoba n°4 du même prix que le blé français.
Le gain obtenu par les Grands Moulins d’Abidjan s’élève donc à ( 17.230 F x 748) 12.888.040 F


En définitive, le blé sunima, vendu aux Grands Moulins d’Abidjan sur la base du prix CAF Abidjan du blé français, rapportera d’une façon certaine la somme maximum de (58.400.000+12.88.040) 71.280.040 F ou minimum de ( 46.720.000+12.888.040) 59.608.040 F CFA


Puisque les G.M.A ont prévu, dans les conditions de la transaction, des réfactions pour impuretés et pour baisse de rendement, ne convient- il pas, en toute réciprocité, de pré

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique