Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

N-23B-057

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















72.173.jb.dh


le 28 février 1972


Monsieur Maî Maîgana
Secrétaire d’Etat à la Présidence
Niamay


Mon cher Maî,


Je t’envoie un document en anglais qui est d’une extrême importance. Il s’agit des propositions faites par l’OCDE en faveur d’un groupe de 25 pays considérés comme les plus démunis parmi les pays en voie de développement.


C’est un document que, par une aberration incompréhensible, l’OCDE refuse de nous donner et que nous avons été amenée à subtiliser de ses bureaux. Fais-le lire par Von Helledorf, à moins que tu ne puisses le faire traduire in extenso.


Les memoranda que je suis entrain de préparer pour ma tournée en Scandinavie avec Poisson sont basés sur ce document


Amitiés,


J. Baulin


3a

CENTRE D’INFORMATION DU NIGER


TAITBOUT 59-58
50-40


13 BIS , RUE LAFFITE
PARIS- IX e


LE DIRECTEUR


72.175.jb.dh


le 1er mars 1972


Monsieur Maî Maîgana
Secrétaire d’Etat à la Présidence
de la République
Niamey


Mon cher Maî,


Jacques Henry est entrain d’étudier les moyens d’amener le Canada à verser des taxes au Trésor nigérien. Si je suis bien entendu, d’accord pour qu’on tente le coup, je ne suis pas très favorable à l’idée d’exercer trop de pression, pour la bonne raison que, contrairement à la France et aux pays du Marché Commun, le Canada tire pas d’avantages du Niger.


Ceci dit, je trouve dans le document DAC/BA (71) 9 de l’OCDE que je t’ai envoyé et qui traite des mesures spéciales à prendre en faveur des pays les plus démunis des pays sous-développés, un paragraphe qui peut être opposé à l’ACDI
qui utilise deux arguments :


1°. Le contribuable canadien ne doit pas payer de taxes à un Etat étranger ;


2°. Si l’on prend une telle mesure en faveur du Niger, l’ACDI devrait l’étendre aus autres pays sous-développés.


Or, on lit dans le document précité, para. 89 b :


"En prenant en considération les difficultés auxquelles font face les pays les plus démunis pour trouver les fonds nécessaires aux dépenses courantes nécessaires, les donateurs pourraient envisager un soutien budgétaire en faveur des pays les moins développés. Il existe des objections connues au principe de cette forme d’assistance . . . "


Ce passage émousse jusqu’à un certain degré les arguments de l’ACDE Qu’en dis-tu ?


Amitiés ,


Baulin

maîgana




JO du 15/1/72
p30

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique