Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

N-21-022-016

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















4 - VITESSES DU COURANT DANS LES RAPIDES


La carte NEDECO du 8.1.1969 indique pour une décharge de 1564 m3/s les vitesses suivantes :


entre Balises IX et X :
de 1, 229 à 3, 382 m/s soit 4, 420 à 12, 175 km/h


entre Balises XII et XIII :
de 1, 427 à 2, 872 m/s soit 5, 130 à 10, 330 km/h


Au cours de l’ essai nous avons estimé les vitesses suivantes :


entre Balises IX et X :
constante de 13,5 km/h dans toute la section


entre Balises XII et XIII :
moyenne 14 km/h


Dans son rapport M. F. CORDEAU indique :


" En amont des rapides dans la partie en S le courant peut atteindre 1 m/s ( 3,6 km/h ) et en aval du rapide sur une courte distance le courant peut atteindre 2,5 m/s ( 9 km/h ) ".


" Contrairement aux croyances populaires, le rapide de BAJIBO est naviguable et sans risque pourvu que le pousseur soit assez fort pour remonter le courant " .


" Le courant est parallèle aux rives sur tout ce parcours et en aucun endroit il n’ y a de remous ou autres dangers qui peuvent pousser par travers les embarcations " .


" Le rapide ne doit plus s’ appeler rapide mais canal " .


En ce qui nous concerne nous ne pouvons que maintenir ce que nous avons indiqué dans le présent rapport et celui de mai 1970, savoir que la vitesse du courant au débit de 1600 m3/s est très supérieure aux affirmations de NEDECO et de M. F. CORDEAU et que les rapides ne se présentent pas sous l’ aspect d’ un canal mais bien d’ un rapide avec remous, courants traversiers, échelles etc...

5 - CONSEQUENCE DE LA RETENUE DES EAUX SUR L’ ETIAGE DU NIGER EN AVAL DU BARRAGE


Ce dernier point est très important pour la navigation et mérite d’ être examiné très sérieusement.


Comme dit précédemment les rapports NEDECO et de M. F. CORDEAU indiquent que la navigation est possible 12 mois par an avec un minimum de 6 ’ d’ eau .


Il apparaît qu’ il en est tout autrement ; les profondeurs d’ eau de 4 ’ à 4’ 6 ’’ trouvées jusqu’ en mars, avant la mise en service du barrage, ne se retrouvent plus actuellement en janvier vers BARO et LOKODJA . Qu’ en sera-t-il en mars ?


En conclusion il nous semble indispensble que les cinq points soulevés plus haut soient clarifiés, particulièrement en ce qui concerne les débits du barrage . Il serait indiqué qu’ un document précisant les débits mensuels soit établi par les autorités officielles du Nigéria .


Le rapport des Nations Unies reprend d’ autre part diverses spécifications techniques de matériels poussés :


- Pousseur canadien de la NTCL EDMONDO ALTA avec plans d’ ensemble et de formes
- Barges hydrocarbures de la NTCL
- Pusher Tug pour le Soudan
- Motor Vessel PONDAUNG pour la Birmanie
- Pusher Tug " GONGOLA" pour le Nigéria
- Pusher Tug NZAMM CREEK pour le Nigéria
- River Vessel CHINGALE pour la Birmanie
- pusher Tug ADAMA pour le Nigéria


De toutes les unités une seule le GONGOLA, bien que de conception assez ancienne, peut être considérée comme pousseur fluvial à faible tirant d’ eau. Sa conception est d’ ailleurs identique à celle de la JOSIE qui fut utilisée pour l’ essai.


Les autres un tés et particulièrement le pousseur canadien de la NTCL ne peuvent en aucun cas servir d’ exemple. Il suffit, pour s’ en assurer, d’ examiner le tracé des formes arrières et des voûtes.


SO. E. R. N. I. le 28. 1. 71

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique