Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

N-21-001-010

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















bien entendu que les restrictions du chenal augmentant les risques pour les bateaux et nécessitera des pilotes bien qualifiés. Ces pilotes seront choisis parmi les piroguiers et un examen pratique les qualifiera comme tel.


Les pentes superficielles à un débit de 1000 m3/sec. , entre les échelles sont les suivants :



NIAMEY/SAY


7,3 cm/km



SAY/W


11,3 cm/km



W/GAYA


5,9 cm/km


Le niveau d’eau varie de la période d’étiage à la période des crues.



NIAMEY


5 m



SAY


4 1/2 m



W


5 1/2 m



GAYA


5 m


DE GAYA A NON SOY TOUNGA (1350 km à 1377 km)


Dans cette partie du fleuve,on ne rencontre aucune difficulté il s’agit de suivre le chenal aux basses eaux.


NON SOY ROUNGA A BOSSIA (1377-1468 KM)


Cette partie a beaucoup d’eau, un minimum de 2 mètres lors de notre passage. Seulement le chenal retrécie à certains endroits par des rochers isolés. A la sortie de l’Ile de LPTE, au moment d’étiage il y 40 mètres environ de largeur.


AU 1398 AU 1399 km , 1405 km


Rochers isolés peuvent facilement être déterminés. A ces deux endroits des boudes devront être placés pour éviter le danger.


AU 1453


Rochers isolés demandant d’être marqués par une bouée. Avec un débit de 600 m 3/sec. ,il y a 100 cm d’eau par dessus les rochers.


AU 1402


A la pointe de l’ Ile de LPTE, il y a plusieurs rochers qui entravent le chenal en eau basse


Nous pouvons choisir, en eau basse, trois différents passagers dont chacun d’eux est très difficile.


La profondeur d’eau entre les rochers au moment de notre passage 21 AVRIL était 135 cm, mais largeur était de 40 mètres environ.


BOSSIA/ SAY(1467-1587 km)


De HOSSIA, nous remontons le "W" sans y remontrer une seule difficulté, ni aucun rocher, on suit le chenal tout simplement.


Les premiers rochers à rencontrer sont au 15048km, avec un débit de 400 m3/sec. la profondeur d’eau est de 80 cm et avec un débit de 600 m3/sec. la profondeur est de 150 cm.


AU 1529 km


Le chenal passe au Sud de l’Ile, au moment de notre passage ce chenal était bouché et nous avons dû passer par le côté Nord de l’Ile. Ce chenal avait 3 m de profondeur . Des rochers chenal du côté Nord, qui devront être marqué par un bouée.


AU 1531 8 km


Le rochers sera indique par une bouée. pour passer la rive Sud, il n’y a aucune difficulté.


AU 1532 km


Le courant est fort à la sortie du passage le chenal a environ 30 m de largeur, profondeur 90 cm, avec un débit de 500 m 3/sec. et 120 cm avec débit de 600 m3/sec.


AU 1542 ET AU 1543


Rochers isolés devront être marqués par des bouées.


AU 1564 5 ILE SONGA


Passage le moins creux entre NIAMEY et GAYA. Rochers qui entravant le chenal.


Profondeur 60 cm avec débit de 600 m3/ sec.
Profondeur 110 cm avec débit de 800 m3/ sec.
Profondeur 130 cm avec débit de 900 m3/ sec.


DU 1565/1387 Km


De GORCUBI à SAY, le chenal passe dans les îles de BABAGATA ISSA. A la pointe de l’île AYNIXRE, il y a beaucoup d’ eau.


Profondeur 120 cm avec un débit de 400 m3/ sec. Le chenal est très étroit dans tout ce passage, il varie entre 50 et 20 mètres.


PERIODE DE NON NAVIGABILITE SANS TRAVAUX D’ AMELIORATION GAYA / NIAMEY



TIRANT D’EAU


DEBIT A ECHELLE DENIAMEY M3/SEC


PROFONDEUR MINIMUM A L’ENDROIT LES MOINS CREUX AU 15045


NOMBRE DE MOIS NON NAVIGABLE




PERIODE NON NAVIGABLE






Sèche


Moyen


Humide


Sèche


Moyen


Humide



80 cm


400


80 cm


5 1/2


4 1/2


31/2


Fin Mars à Mi sept


mi Avril à fin août


Fin Avril à mi Août



120 cm


500


120 cm


5 1/2


41/2


4


fin Mars à mi Sept


mi Avril à Fin Août


fin Avril à Fin Août



150 cm


600


150


6 1/2


5


4 1/2


" Mars à fin sept


début Avril à début Sept


mi Avril à fin Sept


NOTE : A l’échelle de NIAMEY le niveau varie de 5 mètres environ.
A l’échelle de SAY le niveau varie de 4 1/2 mètres environ.
A l’échelle de "W" le niveau varie de 7 mètres environ.
A l’échelle de GAYA le niveau varie de 3 mètres environ.
D’une année sèche à une année humide, la période de navigation allonge de 8 semaines environ.


Le premier travail à entreprendre sera d’élargir le chenal à la pointe de l’ILe AYNIKRE. Quand le trafic augmentera, il faudrait organiser un controle de trafic par radio et des paro d’attentes sur le parcours.


AU 1587 A 1645 km - SAY / NIAMEY


Le trajet n’offre aucune difficulté excepté au 1608 3 km et 1609
8 km entre DOGUEL KEYNA et TILIBIRI


AU 1408 3


Profondeur 80 cm débit 600 m 3/sec.
Profondeur 120 cm débit 800 m 3/sec.


AU 1609 8


Profondeur 90 cm débit 600 m 3 /sec.
Profondeur 130 cm débit 800 m 3 /sec.


Les débits du bief de GAYA/ NIAMEY sont représentés par l’ échelle à NIAMEY 1645 KM. Lors de notre passage le 8 AVRIL, le débits a été estimé 500 m 3/sec. et le 20 AVRIL a été estimé à 400 m 3/sec.
<:par>


Si en entreprendrait toutes les améliorations au fleuve qui semblent nécessaire, on gagnerait mois de navigation. ça serait économiquement justifiable si le trafic atteint une certaine importance.


NIAMEY le 16 MAI 1970


FRANCOIS CORDEAU


TRADUCTION RAPPORT D’ INSPECTION DU BIEF KAINJI -BADJIBO


Kainji, le 21 novembre 1970


En ce jour du 21 novembre 1970, avec un développement d’eau au barrage de Kainji de 1600 m3/sec nous avons parcouru par voiefluviale de Kainji au village de Badhio aller-retour afin d’entreprendre une inspection visuelle de ce bief.
<:par>


Les personnalités présentes au cours de ce voyage furent :
Monsieur Amu : Directeur du barrage de Kainji
Monsieur Sule : Assistant directeur du barrage de Kainji
Monsieur Fregeni : Hydrologue pour le N. D. A.
Monsieur Deneale : Ingénieur de la production au barrage de Kainji
Monsieur Siuclair : Officier de Marine Senior, Ministère des Transports

Monsieur Anyaoku : Principale hydrologue, Ministère des Transports
Monsieur Cordeaut : Conseiller du Président de la République du Niger
<:par>


ce bief de la rivière est un passage navigable dépourvu de hasards dangereux pour la navigation.


Le rapide de Badjibo existe plus en tant que rapide et à l’ avenir il serait plus exact de l’appeler le passage de Badjibo. A un certain endroit, sur une distance maximum de 150 mètres le courant atteint une vitesse maximum de 4 noeuds. En général, on peut dire que le courant coule parallèlement au rivage. Les sondages du passage de Badjibo démontrent que la profondeur varie entre 11 et 14 pieds et que dans la courbe à la tête du passage elle est de 9 pieds.


Dans le canal aménagé situé près des écluses d’ Awuru, la profondeur mesuré est de 8 pieds et dans l’écluses même elle est de 7’ -6’’. Le balisage de larivière de Jebba à Awuru a débuté et sera complété la semaine prochain. Le chenal du passage de Badjibo est bien marqué par des balises qui datent d’aussi loin que de 1961.
<:par>


En conclusion, pour traverser le passage de Bajibo en toute sécurité, il est nécessaire que le passeur ait assez de pouvoir pour remonter le courant . Si ces conditions sont remplies, nous sommes confiants que ce passage est non un dangers pour la navigation.


FRANCOIS CORDEAU
Conseiller du Président

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique