Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

N-20-071-057

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















APPENDICE C : DESCRIPTION DE LA ROUTE ET PHOTOGRAPHIES

Zinder-Gouré : Ce tronçon d’environ 178 km construit il y a quelques années comprend une couche de 20 cm de latérite sur une sous-couche de 10 cm de matériaux choisis et compactés. La largeur moyenne est d’environ cinq mètres et la qualité de la route varie considérablement avec la qualité de l’entretien. Les alignements horizontaux et verticaux sont acceptables. On retrouve dans les environs des dépôts de latérite. Ces dépôts fournissent des matériaux pour un entretien facile et économique, entretien qui consiste surtout à améliorer la surface avec des matériaux meubles qui sont ensuite compactés par la circulation. Cette route est, en effet, un tronçon acceptable pouvant résister aux intempéries et reliant Zinder à Gouré, ce qui peut être considéré comme le début de la Route de l’Unité proposée. Les photographies 1 et 2 montrent des tronçons typiques de cette route.

De Gouré à N’Guigmi en passant par Goudomaria, Maïné-Soroa et Diffa, il y a une distance totale de 442 km, telle que mesurée par l’odomètre du "Land Rover". Un journal descriptif a été tenu dans lequel sont consignés les détails du terrain et les conditions du sol avec des commentaires sur les difficultés de l’alignement, etc. Ce journal est disponible et il sera très utile si l’on poursuit le projet. Dans la majorité des cas, le chemin existant suit probablement l’alignement qu’avait suivi le premier véhicule qui a fait le voyage, et a été modifié par les véhicules suivants, dépendant de la condition du temps et du choix personnel du conducteur. Il n’y a jamais eu de construction entreprise, et, même si la route permanente devait

suivre la direction générale du chemin existant, une étude de l’alignement permettrait de tirer avantage de la topographie afin de combiner l’aspect de la distance minimum et du coût de construction avec celui de la facilité d’entretien. Cette situation prévaut de Gouré à Maïné-Soroa où la topographie est ondulée par des dunes permanentes de sable avec des vallées d’argile ici et là.

De Maïné-Soroa à N’Guigmi, la topographie n’est pas le facteur prédominant, et dans le choix de l’alignement, il faudra tenir compte de l’aspect de la distance minimum comparativement à l’emplacement des dépôts d’argile, matériaux qui est un additif nécessaire au terrain sablonneux.

Les photographies qui suivent illustrent le type de paysage rencontré le long du tracé de la Route de l’Unité.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique