Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

C-066-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.

















28.2.69
photocopie faite


Monsieur le président


Je prends le risque de vous envoyer la présente, au lieu d’ attendre pour vous en parler de vive voix lors de notre prochaine rencontre, car la situation est beaucoup plus sérieuse que je ne le pensais. En effet, je suis amené à croire maintenant que les calomnies vous concernant et répandues à Niamey récemment font partie d’ un plan préconçu, ayant pour objectif avéré de vous déconsidérer et de vous acculer, au moins, à la défensive.


Un ami en qui j’ ai une confiance absolue me rapporte ce que lui a dit un diplomate français de très haut rang accrédité dans une capitale africaine amie. En voici un échantillon :



1° Diori se promène un peu trop, cherchant à renforcer son prestige sur le plan international, mais il néglige de façon dangereuse ses tâches sur le plan intérieur.


2° Il flirte un peu trop avec les Allemands et les Canadiens, et ne rate pas une occasion de vexer les Français.


3° Il se livre à un trafic d’ armes entre l’ Allemagne et le Nigeria, pour des fins politiques certes mais aussi pour des fins personnelles : avec ce que lui a rapporté ce trafic, il s’ est acheté une propriété en Corse.



Voilà pour les calomnies.


Mais ce qu’ il y a de plus grave, c’ est que cet ami m’ a rapporté deux autres réflexions qui, ajoutées aux précédentes, sont susceptibles de changer le contexte de toute l’ affaire. En effet, voici ce qu’ il m’ a dit encore :



1° Des troupes françaises ont été envoyées récemment au Niger pour renforcer les effectifs qui s’ y trouvent déjà !

(A mon avis cette phrase, venant après les calomnies signifie : "Diori fait des bêtises, mais nous on ne lui en veut pas la preuve, c’ est que nous renforçons nos troupes pour le soutenir éventuellement en cas de coup dur"...)


2° "En Haute-Volta, ça marche très bien, les militaires ont redressé la situation économique..." (Cette seconde phrase est encore plus lourde de menaces).


Je me permets, Monsieur le Président, de vous rappeler la conversation que nous avions eue, en présence de Mal’, dans votre jardin sur l’ autre rive du fleuve, le 12 décembre dernier. Je vous demandais alors de faire preuve d’ une extrême vigilance.


Veuillez agréer Monsieur le Président, mes sentiments dévoués et déférents.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique