Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

C-058-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















Monsieur le Premier Ministre,
Excellence,
Mesdames, Messieurs,


Je vous remercie vivement, Monsieur le Premier Ministre, des paroles élogieuses que vous venez de prononcer à l’ égard de mon pays, de mon épouse et de moi-même. Elles ajoutent encore au grand honneur que je ressens à me trouver dans cette demeure où furent prises tant de décisions qui, au cours des siècles, affectèrent l’ histoire du monde et dont les plus récentes orientèrent si fortement le devenir des pays d’ Outre-Mer.


De toute les puissances coloniales de notre temps, la GRANDE-BRETAGNE, en effet, fut la première à ouvrir la voie de l’ émancipation aux peuples placés sous en dépendance.


Cette initiative hardie, preuve de réalisme politique, devait à la foie éveiller les espoirs des peuples d’ AFRIQUE et d’ ASIE à la conscience nationale et, dans le m^me temps, inciter les grandes puissances coloniales à suivre l’ exemple que vous aviez montré. Mais pour votre grand pays comme pour les autres grandes puissances, la décolonisation ne prit pas la forme d’ un abandon égoïste mais, bien au contraire, marqua le début d’ une coopération technique, économique et culturelle, dans un climat de confiance et d’ amitié propice au maintien d’ une remarquable communauté d’ intérêts et d’ aspirations.


Dans un monde où les grands ensemble, au lieu de s’ opposer et même de s’ affronter stérilement, détiennent actuellement les moyens de communiquer, d’ échanger et même de fusionner pour

aboutir à une société meilleure, il est certain que la Communauté, animée par voire grand pays, est appelée à jouer un rôle déterminant.


En particulier, pour ce qui concerne l’ AFRIQUE NOIRE, c’ est un fait d’ évidence que depuis qu’ ils ont accédé à l’ indépendance, les pays anglophones et les pays francophones, trop souvent séparés par les rivalités des puissances tutélaires, ont noué des relations de plus en plus fraternelles, sans pour autant renier leur passé. Pour sa part, le NIGER entretient des rapports d’ ordre économique, culturel et politique très étroits avec ses deux puissants voisins : le NIGERIA et le GHANA.


Afin d’ élargir et d’ améliorer ces rapports, mon pays a mis l’ accent sur l’ enseignement de la langue anglaise et nous savons qu’ un semblable effort se fait à LAGOS et à AGGRA.


Dans cet esprit, il serait souhaitable que des échanges culturels directs puissent être réalisés entre votre pays et le nôtre, et, en premier lieu, sous forme d’ un contrat d’ échanges de professeurs et d’ élèves. Cette coopération d’ ordre culturel ne pourrait que faciliter cette coopération d’ ordre économique et technique.


C’ est dans ces purspectives pleines d’ amitié, de confiance et d’ espoir que, Monsieur le Premier Ministre, je lève mon verre à la santé de votre Auguste Souveraine, Sa Majesté ELIZABETH II


A la Reine

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique