C-057-009

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















Doc n°5

Traduction du 1 er paragraphe de l’article du Times du 2 avril 1969


Un chaud (1) partisan de la politique de M. Wilson envers (2) le Nigeria se trouve maintenant à Londres e attend son retour de Lagos et d’Addis Abéba pour le rencontrer : le Président Diori Hamani de la République du Niger , voisin septentrionale et en grande partie saharienne (3) du Nigeria . Il considère que la Grande Bretagne suit correctement sa politique traditionnelle de maintien la l’unité du Nigeria , comme il est juste (4) pour la Grande Bretagne d’entrer dans le Marché Commun . C’est mal (5) pour le général de Gaulle de maintenir la Grande Bretagne hors du Marché Commun , de soutenir (6) la sécession du Biafra ou de chercher à séparer le Québec du Canada . La France et non la Francophonie veut une telle chose , m’a-t-il dit . . . "


Notes du traducteur


1) "Strong supporter " ne signifie nullement "Fidèle partisan" , comme cela se trouve porté sur la traduction remise par le Président FHB , mais "chaud" partisan (voir le Harrap’s , édition 1961, page 1241 2° col. 32° ligne) Il convient de relever encore que dans aucun des 50 exemples donnés par le Harrap’s on ne trouve "strong" traduit par "fidèle ".


2) Le journaliste du Times en employant le mot "towards" (envers) et non "in" (au) a voulu montrer que Wilson n’avait pas une grande influence au Nigeria même .


3) Quelle que soit la trituration à laquelle on soumet le texte anglais original , on ne peut obtenir l’équivalent de "une importante frontante frontière commune avec le Sahara", ce qui constitue d’ailleurs un non-sens géographique .


4) "Right" a été traduit par "bon droit", alors que "juste" est plus correct .


5) L’expression "le Général de Gaulle a tort "employée dans la traduction du Président FHB est totalement incorrecte . En effet si le journaliste avait voulu dire cela il aurait écrit : "Général de Gaulle is wrong . . . " tandis qu’il a employé la forme "It is wrong for General de Gaulle " . . ." Dans ce dernier cas il est IMPOSSIBLE de traduire " Le Général de Gaulle atort" . Au demeurant si "tort" est l’un des cinquante équivalents de "wrong" donnés par le Harrap’s , c’est le mot le plus dur , le plus extrême .


6) Contrairement à la traduction remise au Président FHB l’auteur de l’article n’a pas dit que le Général de Gaulle "pousse" à la sécession du Biafra , mais simplement "soutient la sécession di Biafra .

OBSERVATIONS DU TRADUCTEUR


La traduction remise au Président Hauphouet Boigny , à tout le moins , une traduction libre , c’est à dire qu’elle contient :



des erreurs de traduction ; ainsi dans le seul premier paragraphe il y en a quatre (1-3-5-6-) de criardes dont trois (1-5-6) méchantes .


des verbes ajoutés par le traducteur ; dans le seul premier paragraphr , il y a deux verbes ( "s’efforcer" et "essayer") dont on ne trouver aucune trace dans le texte anglaise .


des erreurs d’interprétation ou de nuances (4-2)

Enfin il convient de relever que le journaliste ne cite nullement le Président Diori , sauf pour la dernière phase du premier paragraphe . Sans compter que de toute évidance il s’agit d’un résumé .

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique