Lettre de Monsieur de Cabinet du Président Diori Hamani Dans votre numéro, 187 d’ avril 1969 de Croissance des jeunes Nations, dans un article (...)" />
Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

C-047-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















au commentaire = "stylo, des mots illisibles">


Lettre de Monsieur de Cabinet du Président Diori Hamani


Dans votre numéro, 187 d’ avril 1969 de Croissance des jeunes Nations, dans un article intitulé "le Niger à la recherche de sa dignité", vous avez indiqué notamment en ce qui concerne Monsieur le Président de la République du Niger : "Il se contente, dit-on, de signer des décrets. Pour gouverner, il s’ apuie sur des conseillers présidentiels que l’ on nous a présentés comme étant des affairistes internationaux".


Tout lecteur de cet article ne peut manquer de s’ interroger sur le contenu exact de cette curieuse appellation de "conseillers présidentiels", qui est d’ ailleurs placée entre guillemets, sans doute pour en souligner l’ imprécision voulue. Le lecteur de bonne foi est ainsi incité à penser que ces conseillers présidentiels sont ou peuvent être les membres du Cabinet du Président de la République du Niger, c’est-à-dire le directeur de cabinet, le directeur adjoint du Cabinet, et les trois conseillers membres du Cabinet.


Dans ces conditions, et en ma qualité de directeur de Cabinet du Président de la République, je m’ élève solennellement contre la qualification notamment diffamatoire dont vous faites suivre l’ appellation de conseillers présidentiels.


L’ équipe à la tête de laquelle le Président Diori Hamani m’ a fait le grand honneur de me placer dès 1959, c’est-à-dire dès la naissance de la République du Niger, ne saurait être considérée comme une équipe d’ affairistes internationaux. Faire naître dans l’ esprit de vos lecteurs le moindre doute sur ce point constitue une injure, non seulement à l’ égard de l’ équipe dont il s’ agit, mais encore à l’ égard du Chef d’ un Etat ami de la France, qui a choisi cette équipe et à l’ égard du gouvernement français, qui l’ a mise à la disposition du Niger pour remplir, à un niveau élevé, les tâches difficiles et délicates de la coopération.


Je vous prie de bien vouloir le présent droit de réponse au même endroit que l’ article incriminé, et ce conformément aux dispositions de l’ article 12 et l’ article 13 de la loi du 29 juillet 1881 sur la presse.


Je tirerai de la non publication dans la prochaine parution de votre journal les conséquences qui doivent en découler.


Veuillez agréer...

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique