Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

C-017-004-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















CENTRE D’ INFORMATION DU NIGER


TAITOUT 59-58
50-40
LE DIRECTEUR


13, BOUL HAUSSMANN
PARIS - IX’


III - LA VISITE OFFICIELLE AU CANADA


Madame Corbet, chargé, au service du Protocole, de la préparation des visites des Chefs d’ Etat, avait tenu à me rencontrer pour s’ informer de vive voix sur certains détails. En fonction des informations reçues par la voie diplomatique, voilà comment se présente la situation :



A. Le Programme



a. le 17.9  :



- arrivée du Président en début d’ après-midi à Ottawa


- repos nécessaire à cause du décalage horaire


- dîner offert par le Gouvernement fédéral


b. le 18.9  :



- entretiens avec Trudeau durant la matinée


- visites diverses


- dîner de 40 couverts ( environ) offert par le Président, et entretiens s’ il y a lieu


c. le 19.9  :



- matinée : visites


- départ pour Québec en début d’ après-midi après diffusion d’ un communiqué


d. du 20 au 28.9  :



visite de Québec - Montréal - Toronto - Winnipeg - St Boniface - Edmontown - Jesper - Vancouver


B. Les lieux à visiter.



Durant ce séjour, il est prévu de vous montrer " ce qui peut intéresser le Président" , et entre autres :



- une usine d’ énergie nucléaire (Gentilly ?)


- une mine d’ uranium


- un barrage ( au Saskachewan ?)


-un élevage de bovins et un autre de chevaux


- Massey-Fergusson, de Toronto


- Forage en continu (si possible)


- les chutes du Niagara


- péniches à fond plat (si possible)


- une excursion dans les montagnes rocheuses (" à cheval si le Président le désire")


- l’ Université de Montréal (installation bilinguisme + Doctorat Honoris Causa ?)


- une nursery (pour Madame la Présidente).



Je me suis permis de suggérer, pour des raisons évidentes d’ impact psychologique :



- la visite, au Québec, de la Maison-Mère des Soeurs de Mariama,


- la visite de la Cathédrale de Montréal.


C. Questions posées, pour lesquelles il faut des réponses  :



a. quels sont les médicaments utilisés par le Président et son épouse ?


b. quels sont leurs groupes sanguins, pour toutes éventualités ?


c. le Président désire-t-il que le vendredi soit jour de repos, pour des causes religieuses ?


d. le Président peut-il apporter son fanion personnel pour qu’ il flotte sur la voiture mise à disposition ?


e. quels sont les plats préférés du Président, étant bien entendu qu’ on ne servira jamais de porc et aussi de boissons alcoolisées ?


f. le Président venant avec une suite de 16 personnes, désigner :



- les 5 ou 6 personnes qui coucheront à Gouvernment House


- les 5 ou 6 autres qui coucheront à Guest House, tout près


- les autres, qui iront à l’ hôtel ?


g. le Président désire-t-il rendre visite au Comité des Etudes Africaines, ou simplement avoir une entrevue avec son directeur, M.  Bergeron ?


h. la Présidente a-t-elle besoin d’ une coiffeuse à son arrivée ? Et durant les trois jours de la visite officielle ?


i. le Président compte-t-il donner une conférence de presse (en tenant compte que ce sera le système américain des questions les plus diverses) ou désire-t-il rencontrer des journalistes séparément ?


k. le président désire-t-il qu’ en plus de l’ ambassadeur du Niger, le consul soit du voyage ? des réceptions ?


l. le discours du gouverneur-général à Ottawa ne durera que trois minutes. La réponse du Président ne devrait pas être plus longue.


D - Monsieur André Letendre, le membre du Groupe le plus solide, le mieux introduit, celui qui connaît le mieux - pour avoir organisé les campagnes électorales de plusieurs ministres - les réactions régionales au Canada et surtout au Québec, a fait les propositions suivantes :



a- Il faudrait demander que le "Club Richelieu" offre un déjeuner ou un dîner au Président et que celui-ci y prenne la parole. Ce club très sélect, composé d’ hommes d’ affaires et surtout de membres des professions libérales francophones, est une tribune de choix que T rudeau lui-même utilise souvent.
Letendre propose que là, soit utilisé le thème suivant :
"L’ Afrique, vouée au bilinguisme, suit avec attention l’ expérience bilingue du Canada. Si celle-ci réussit, l’ Afrique saura que sa propre unité n’ est pas une vue de l’ esprit..."


b- Il faudrait qu’ à Toronto, à l’ occasion également d’ un déjeuner ou d’ un dîner offert par le "Canadien Club" -groupement d’ hommes d’ affaires anglophones - le Président prenne la parole en français et en anglais, sur le thème :
"L’ Afrique francophone en général et le Niger en particulier offrent à l’ initiative privée canadienne un vaste champ d’ investissements financiers et techniques..."


c - La ville de Québec étant le "point chaud" du séjour, pour éviter toute fausse note, le Président de la Francophonie devrait demander à Jean-Marc Léger - c’ est un grand honneur que lui ferait le Président - de l’ accompagner durant cette visite...


E. Préparatifs sur le plan de la presse


Vu l’ importance de l’ enjeu, à savoir le W, et par delà, la nécessité de donner des fondements solides à la coopération nigéro-canadienne,


Vu la situation intérieure au Canada, où :



a - une fraction des francophones est hostile à l’ unité du pays,


b - une autre est hostile m^me au bilinguisme,


c - une fraction des anglophones est hostile aux efforts faits en direction des francophones de l’ intérieur et de l’ extérieur ;


Vu l’ importance du législatif qui oblige chaque jour de 14 h 30 à 15 h 30, le Premier Ministre a être présent au Parlement pour y répondre aux questions orales,


Vu le danger de voir les fonctionnaires utiliser l’ une ou l’ autre de ces tendances pour amener des députés à interpeller le Gouvernement sur l’ importance exceptionnelle de ses engagement envers le Niger,


Il faut à tout prix profiter de la visite du Président qui sera d’ actualité, pour porter un grand coup sur le plan de la presse et donc gagner l’ opinion publique à nous de façon à neutraliser toutes les tendances plus ou moins hostiles, pour des raisons internes, à l’ aide au Niger.


C’ est pourquoi il faut absolument que nous appliquons le plan prévu, à savoir, du 2 au 8 septembre :



1° inviter une équipe de la télévision canadienne pour le reportage sur le Président ; ceci est déjà au point, car Raymond Grenier, qui a déjà fait le remarquable reportage durant la francophonie est d’ accord pour envoyer une équipe et d’ en payer les frais de transport de Montréal à Niamey. Raymond Grenier compte utiliser ce reportage le jour même de l’ arrivée du Président ;


2° inviter six journalistes de la presse anglophone et francophone du Canada, qui publieront leurs articles à la vielle de la visite présidentielle et prépareront ainsi le terrain. J’ ai discuté des noms des journalistes à inviter avec M. Romée Leblanc, conseiller aux affaires de presse du

Premier Ministre. Lui et Raymond Grenier me feront parvenir la liste de six à sept journalistes ad hoc à inviter.


Par ailleurs, chaudement recommandé par trois ambassadeurs et le ministère des Affaires Etrangères d’ Israël, j’ ai eu deux longues entrevues avec l’ Ambassadeur d’ Israël à Ottawa qu’ on m’ avait dit très bien introduit dans tous les milieux canadiens. Il s’ est engagé à nous aider aussi bien sur le plan politique que journalistique. Je lui enverrai plusieurs dossiers avec textes et photos sur le président et le Niger, en français et en anglais, vers le début août, afin qu’ il puisse les diffuser.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique