Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

C-011-002

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.

















Fig 9.7.68

Le président du Niger
à l’ Elysée


"La coopération
franco-africaine
se poursuit"


déclare M. Diori Hamani


M. Georges Pompidou s’ est entretenu hier après-idi à l’ Elysée, pendant quarante minutes, avec M. Diori Hamani, président de la République du Niger. Cette audience est la première accordée à un chef d’ Etat africain par le nouveau président de la République.


A sa sortie de l’ Elysée, M. Diori Hamani a déclaré :



" Il n’ y a aucun doute pour la poursuite de la coopération franco-africaine. Nous sommes dans le domaine de la continuité. Cela est prouvé par le maintien du secrétaire d’ Etat aux Affaires étrangères et celui du secrétaire général pour la Communauté et les affaires africaines et malgaches."


Diori Hamani
à l’ Elysée


M. Georges Pompidou s’ est entretenu hier après-idi à l’ Elysée, pendant quarante minutes, avec M. Diori Hamani, président de la République du Niger. Cette audience est la première accordée à un chef d’ Etat africain par le nouveau président de la République.


A sa sortie de l’ Elysée, M. Diori Hamani a déclaré : " Il n’ y a aucun doute pour la poursuite de la coopération franco-africaine, M. Georges Pompidou en avait parlé déjà dans sa campagne électorale. Nous sommes dans le domaine de la continuité".


Le président nigérien, interroge sur les problèmes relatifs à la convention de Yaounde, a d’ autre part déclaré : " J’ espère que l’ on pourra reprendre des pourparlers qui se dérouleront dans une meilleure compréhension de la part de certains européens... ".


Interroge sur le problème du Biafra, M. Diori Hamani a indique qu’ à son avis cette guerre n’ avait que trop dure et que le souhait du Niger était de la voir cesser le plus rapidement possible, "sans oublier le respect des individualistes".


9-7-68 Combat

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique