N-23B-080-003

  • Recherche textuelle
  • Brèves
CENTRE D'INFORMATION DU NIGER
TAITBOUT 59-58
50-40
S.E. Monsieur Hamani Diori
Président de la République du Niger
Niamey
Monsieur le Président, Notre ami André Letendre m'a appelé au téléphone dans la nuit d'hier pour nous conseiller" de ne pas dormir sur nous lauriers". Il m'a répété ce qu'il m'avait déjà dit dans un télex dont je vous avais soumis le texte, à savoir "il ne faut pas que le Niger se fasse berner par un feu de paille de zèle" Je sais que Mai, avec lequel je suis en contact très souvent par téléphone, essai de mettre les bouchées doubles pour préparer les dossiers en vue de notre prochaine de mettre les bouchées doubles pour préparer les dossiers en vue de notre prochaine visite à Ottawa. Je pense qu'il nous faudrait partir dés son retour à Niamey après vos visites officielles en Extrême Orient, c'est-à-dire au plus tard le 2 ou le 3 novembre. Je suis convaincu qu'il nous faut battre le fer tant qu'il est chaud, car il est à craindre que d'autres Etats africains suivent la voie tracée par vous et commencent à harceler Ottawa et amènent celle-ci à diversifier son aide. Veuillez par ailleurs trouver, ci-joint: 1°. un article du journal "La Presse" du septembre à propos du "boycotte"
de M. Cardinal, en particulier lors de votre visite à l'Université de
Montréal;
2°. un certain nombre de coupures de presse; 3°. la photocopie d'un article que j'ai préparé pour Max Jalade.
Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes sentiments dévoués et déférents.
Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique