La succession d’Houphouët-Boigny
Annexe3 : Tract du MRCI


Lettre ouverte à Monsieur Konan Bédié
« Docteur » de l’Université,
Ministre des Affaires Economiques et Financières
President de la Commission du Développement du Bureau Politique du PDCI


Monsieur le Ministre,

Il ne suffit pas d’ergo­ter à Bouaké ou à Dimbokro, au cours d’une prè- cam­pa­gne pré­si­den­tielle, pour avoir raison. Quant aux men­son­ges et aux insul­tes, ils n’ont jamais réussi à mas­quer une ges­tion finan­cière viciée.

De quoi s’agit-il ? Le Fonds Monétaire International, en par­tant de chif­fres four­nis par vos ser­vi­ces, par vos fonc­tion­nai­res, au établi trois rap­ports- SM/71/210, SM/71/211 et SM/71/212-dont deux de carac­tère confi­den­tiel. Ces rap­ports vous condam­nent sans rémis­sion : ils ne se limi­tent nul­le­ment, comme vous le pré­ten­dez, à de menues cri­ti­ques sur la cons­truc­tion simul­ta­née du Port de San Pedro et du bar­rage de Kossou. Ces trois rap­ports, chif­fres à l’appui, font la preuve que vous avez été le fos­soyeur du « mira­cle ivoi­rien ». Il s’agit d’admet­tre ou de réfu­ter l’exis­tence de ces rap­ports.

Vous avez osé pré­ten­dre, publi­que­ment, que l’un des ces rap­ports-le SM/71/212 du 9 août 1971-était favo­ra­ble à votre ges­tion, alors qu’il l’acca­ble. Pour faire la preuve de votre bonne foi, et démas­quer défi­ni­ti­ve­ment les « esprits cha­grins, les jour­na­lis­tes

1 2 >>
Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique