La succession d’Houphouët-Boigny
Annexe1 : Tract de l’UNECI

L’Union Nationale des Etudiants de Côte d’Ivoire, accuse
Comment les ministres d’Houphouët deviennent
Docteurs de l’Université Française


Camarades qui travaillez dur pour décrocher un diplôme, lisez les documents en annexe pour apprendre qu’il y a un moyen plus rapide, moins fatiguant, pour devenir Docteur ès-Sciences de l’Université Française. Ces documents sont :
  • -Une coupure du quotidien Fraternité-Matin, organe gouvernemental, annonçant, en première page, le 28 janvier 1969, que Me Bédié est devenu Docteur ès-Sciences, et le donnant en exemple aux étudiants ivoiriens, accusés de « contester » à tort et à travers.
  • - Un deuxième article du même journal, en date du 5 février, et comportant une interview toute aussi élogieuse pour le ministre d’Houphouët, recueillie de la bouche même de l’un des membres du jury d’examn,M.
  • - Un troisieme article du même journal dans lequel S.E. le Ministre d’Houphouët fait le modeste et dit :« Mes fonctions ont naturellement retardé mes recherches... »
  • - Tout une page de journal donnant Konan Bédié comme exemple à la jeunesse ivoirienne, et comportant des messages de félicitations au nouveau Docteur. Celui du Président de la République le donne en exemple non seulement aux étudiants mais aussi à ses collègues ministres !!!!!


Mais le 5° document en annexe, « Le Contrat », montre que Son Excellence Henri Konan Bédié, ministre d’Houphouët ne peut être cité en exemple, même à des enfants du primaire. Ce contrat prouve en effet que le ministre en question est un tricheur, un faussaire et un voleur. Ce contrat a été passé entre Le
1 2 >>
Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique