La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
Annexe VII
Lettre du président Houphouët-Boigny à M. Paraiso

Reçu le 28-11-63 soir

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

à

Monsieur Paraiso

ABIDJAN, le 16 novem­bre 1963,

Monsieur Paraiso,

Le Gouverneur NAIRAY, à son retour à Abidjan, m’a fait part de l’entre­tien qu’il a eu avec vous à son pas­sage à New-York.

J’avais effec­ti­ve­ment pensé que votre séjour aux États-Unis ne dure­rait que peu de temps. Mais cer­tai­nes per­son­nes vous ayant mis nom­mé­ment en cause, vous com­pren­drez que j’ai dû atten­dre pour voir si les accu­sa­tions por­tées contre vous pou­vaient être fon­dées.

Or, il se trouve que cer­tai­nes hautes per­son­na­li­tés arrê­tées, dans des décla­ra­tions écrites, confir­ment votre par­ti­ci­pa­tion à des réu­nions clan­des­ti­nes et ayant trait à des menées contre le régime.

Je me vois donc amené à vous sug­gé­rer - pour vous éviter tout ennui et compte tenu de l’action que vous avez autre­fois menée avec cou­rage au sein du R.D.A. - à vous sug­gé­rer, dis-je, d’éviter de reve­nir en Côte d’Ivoire.

Vous pouvez quit­ter, dès main­te­nant, les États-Unis et rési­der si vous le voulez à Paris ou ailleurs, mais - à moins que vous ne vou­liez, fort de votre inno­cence, vous cons­ti­tuer pri­son­nier et plai­der par là même non-cou­pa­ble - tout retour par vous en Côte d’Ivoire me paraît exclu.

Ce n’est pas sans un ser­re­ment de cœur, une grande peine, que je me vois contraint de vous écrire pareille­ment.

Félix HOUPHOUET-BOIGNY

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique