Conseiller du Président Diori
L’émergence de la Libye

Vers la fin de 1969, la situa­tion géo­po­li­ti­que de la région se trouve pro­fon­dé­ment modi­fiée par trois événements majeurs.

Tout d’abord, le ren­for­ce­ment de la sta­ture inter­na­tio­nale du Niger ; le pré­si­dent Diori n’est plus, dans la mou­vance fran­co­phone, le second plutôt terne de jadis. On le consulte, on l’écoute. En Afrique, comme en Amérique et en Europe.

Seconde donnée fon­da­men­tale, la fin de la guerre du Biafra redonne au Nigéria, à la fron­tière méri­dio­nale du Niger, son statut de géant. Les mani­fes­ta­tions, sans aucun doute sin­cè­res, d’amitié et de reconnais­sance des diri­geants nigé­rians pour l’appui de Niamey durant la guerre civile, ne peu­vent mas­quer le fait incontour­na­ble de la pré­sence, à cheval sur la fron­tière nigéro-nigé­riane, de 30 mil­lions d’âmes appar­te­nant au même groupe haous­sa­phone.

Troisième élément d’ana­lyse, la modi­fi­ca­tion géo­po­li­ti­que radi­cale que cons­ti­tue la chute du roi Idriss et l’arri­vée au pou­voir d’un régime mili­taire en Libye, au tout début du mois de sep­tem­bre 1969. Il est dirigé par un jeune colo­nel de 27 ans du nom de Mouammar Kadhafi. Bientôt, sa pro­fes­sion de foi ultra-nas­sé­rienne, ses décla­ra­tions toni­truan­tes, son arabo-isla­misme exa­cerbé, son entre­gent, son expan­sion­nisme à peine camou­flé, crée­ront un malaise géné­ra­lisé. Le pré­si­dent Diori le pres­sent, avec ce nou­veau héraut de l’ara­bisme révo­lu­tion­naire à l’export, la Libye risque de deve­nir une source de pro­blè­mes pour le Niger en par­ti­cu­lier, et l’Afrique en géné­ral. D’autant qu’en Algérie, voi­sine de la Libye, et également située sur la fron­tière sep­ten­trio­nale du Niger, Boumédiene tient, lui aussi, un lan­gage peu ras­su­rant : le leader algé­rien ne vient-il pas de pro­cla­mer sa volonté de sou­te­nir « tous les mou­ve­ments de libé­ra­tion qui lut­tent par les armes » ?

Au fil des semai­nes et des mois, les crain­tes iront s’ampli­fiant, en dépit des échanges de délé­ga­tions et des

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >>
Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique