Conseiller du Président Diori
Annexe VI
Lettre du Général De Gaulle adressée au Président Diori (ndlr)

LE GÉNÉRAL DE GAULLE

Paris, le 26 sep­tem­bre 1967

Monsieur le Président,

Vous m’avez écrit pour me faire part du sou­hait exprimé par votre gou­ver­ne­ment de voir la mise en exploi­ta­tion des mines d’ura­nium du Niger contri­buer au ren­for­ce­ment de la coo­pé­ra­tion qui existe entre nos deux pays.

À cet effet, vous sug­gé­rez la créa­tion d’un orga­nisme franco-nigé­rien dont l’objet serait pré­ci­sé­ment d’élargir et d’appro­fon­dir notre coo­pé­ra­tion.

Le gou­ver­ne­ment fran­çais est dis­posé à envi­sa­ger la créa­tion d’une com­mis­sion dont le rôle serait de déter­mi­ner, pour une période donnée, les pro­jets qui, dans le cadre du plan de déve­lop­pe­ment du Niger, pour­raient béné­fi­cier d’un concours par­ti­cu­lier de l’aide fran­çaise.

En raison de l’effort accru qui serait dès lors consenti par la France en faveur du déve­lop­pe­ment du Niger et afin d’har­mo­ni­ser ces diver­ses inter­ven­tions, il y aurait pro­ba­ble­ment avan­tage à ce que cette com­mis­sion ait également à connaî­tre des opé­ra­tions dont la réa­li­sa­tion sera finan­cée par les rede­van­ces miniè­res per­çues par le Niger au titre de l’exploi­ta­tion de ses réser­ves ura­ni­fè­res.

Si cette pro­po­si­tion ren­contre votre agré­ment, les moda­li­tés de fonc­tion­ne­ment de cette com­mis­sion pour­ront être étudiées par nos deux gou­ver­ne­ments.

Veuillez croire, Monsieur le Président, à ma haute et cor­diale consi­dé­ra­tion.

C. de Gaulle

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique