Conseiller du Président Diori
Annexe I
Texte intégral de l’article consacré à l’ « étrange affaire Baulin » et signé T.P.

CÔTE D’IVOIRE

L’étrange affaire Baulin

Cette résur­gence, au moment où le pre­mier acte de poli­ti­que étrangère du nou­veau Premier minis­tre fran­çais est de se rendre à Yamoussoukro, ne peut être for­tuite.

La mou­tarde me monte au nez : c’est ainsi que l’on pour­rait inti­tu­ler le nouvel épisode sur­venu dans la longue his­toire des rap­ports ambi­gus de Jacques Baulin avec la Côte d’Ivoire. On les savait irré­conci­lia­bles, depuis la paru­tion de deux ouvra­ges dans les­quels celui qui fut connu sous le nom de Jacques Batmanian fai­sait une ana­lyse sans com­plai­sance du régime du pré­si­dent Houphouët-Boigny, qu’il avait servi, il le dit lui-même, durant plu­sieurs années. Côté ivoi­rien, un silence outré avait accueilli les révé­la­tions acides et parois trou­blan­tes de Baulin, dont le « Vieux » aime à dire qu’il est un « ser­pent qui a son venin en lui. Pourquoi dons aller le cher­cher dans la forêt ? Il s’étouffera lui-même. » Bref ce n’était pas la fran­che cor­dia­lité, même si à Abidjan, on affec­tait l’indif­fé­rence. Et puis tout cela n’était-il pas de la vieille his­toire ?
Pourtant, Jacques Baulin, qui jouit d’une cer­taine influence dans les milieux intel­lec­tuels de gauche en France, n’a jamais désarmé, tout en assu­rant en « avoir fini avec la Côte d’Ivoire. » Il ne pou­vait man­quer de remon­ter au cré­neau, au len­de­main des légis­la­ti­ves mar­quées par la vic­toire de la droite, et dont une consé­quence a été le retour aux « affai­res » de Jacques Foccart. Ayant été dési­gné comme une cible pour le nou­veau pou­voir de droite par le « Journal du Dimanche », Baulin a tenu à répon­dre en se pré­sen­tant comme l’ancien conseiller du pré­si­dent Houphouêt-Boigny. Traduisez : je sais donc de quoi je parle.

Riposte
À Abidjan, on s’est ému de la réap­pa­ri­tion de Baulin, et sur­tout, semble-t-il, de cer­tains pro­jets que celui-ci cares­se­rait : un livre à l’occa­sion duquel Baulin _

1 2 3 4 5 >>
Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique