Conseiller du Président Diori
Annexe E
Ci-contre l’article de Jean-Marc Kalflèche paru dans « Le Quotidien de Paris » du 8 avril 1986.

FRANCE / COTE D’IVOIRE
Une mys­té­rieuse affaire

En marge ou à propos de la visite que doi­vent rendre au pré­si­dent Houphouët-Boigny, samedi pro­chain à Yamoussoukro, MM. Jacques Chirac et Michel Aurillac, on voit réap­pa­raî­tre à Paris, dans la cou­lisse, une vieille affaire com­pli­quée qu’on peut appe­ler « l’affaire Batmanian » du nom d’un égyptien de souche armé­nienne, natu­ra­lisé Français sous la pré­cé­dente admi­nis­tra­tion et qui s’appelle désor­mais Jacques Baulin.
C’est « le Journal du diman­che » qui, en l’occur­rence, a servi de pointe visi­ble de l’ice­berg. Il y a trois semai­nes, com­men­tant le retour de M. Jacques Foccart aux affai­res, notre confrère cite jac­ques Baulin parmi ceux que ce retour inquié­te­rait ou révol­te­rait. Mis en cause, Baulin répond, il y a quinze jours, se pré­sen­tant comme un ancien conseiller du pré­si­dent Houphouët-Boigny dont il se serait séparé du fait de l’appui de la Côte d’Ivoire à la cause bia­fraise. Il fait état de deux ouvra­ges qu’il a publiés à ce sujet, en même temps qu’une thèse de doc­to­rat d’Etat sou­te­nue avec succès à la Sorbonne.
Hier, Abidjan démen­tait, tou­jours dans les colon­nes du « Journal du diman­che », sou­te­nant que Baulin n’a jamais été conseiller du chef d’Etat ivoi­rien, qu’il l’a quitté « à la suite d’un litige por­tant sur une affaire com­mer­ciale » (on est loin du biafra) et que toutes ses atta­ques ont en réa­lité pour cause la vive « ani­mo­sité » qu’il nour­rit à l’égard de M. Henry Konan Bédié, pré­si­dent de l’Assemblée natio­nale à Abidjan et, par la même, suc­ces­seur cons­ti­tu­tion­nel, bien qu’inté­ri­maire, d’Houphouët-Boigny si celui-ci venait à dis­pa­raî­tre.
C’est sur ce point, en effet, que « l’affaire Batmanian » a eu cons­tam­ment depuis des années, une inci­dence pour le moins fâcheuse sur les rela­tions

1 2 >>
Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique