Conseiller du Président Diori
Annexe A
Cet article du « Journal du dimanche » daté du 23 mars 1986 constitue le point de départ de la campagne ou plutôt de la machination.

FOCCART DE RETOUR

Il est revenu, et il tra­vaillera direc­te­ment à Matignon ! Il, c’est Jacques Foccart. Les prin­ci­paux diri­geants des pays afri­cains, fran­co­pho­nes notam­ment, ont déjà salué, à leur manière, l’arri­vée de « Monsieur » .

En effet, depuis la nomi­na­tion offi­cielle de Jacques Chirac à Matignon et la pré­sence très remar­quée de Jacques Foccart aux côtés du nou­veau Premier minis­tre, les télé­gram­mes de féli­ci­ta­tions n’ont cessés d’affluer. Houphouët-Boigny pour la Côte d’Ivoire, Paul Biya pour le Cameroun, Lansana Conté pour la Guinée, le capi­taine Sankara pour le Burkina et Omar Bongo pour le Gabon sont aux anges.

Mais le plus heu­reux est sans nul doute le pré­si­dent ivoi­rien Félix Houphouët-Boigny. « Foccart est un vieux « sage » » a déclaré le doyen des pré­si­dents afri­cains.

La tâche ne sera pas aisée pour les nou­veaux diri­geants de la cel­lule afri­caine du gou­ver­ne­ment Chirac. Le Tchad et la pré­sence Libyenne, la Guinée Conakry et son redé­mar­rage économique, le Cameroun et la pré­sence en France de l’ex-pré­si­dent Ahidjo, le Soudan, le Sénégal et la Gabon, le tout sur fond d’isla­mi­sa­tion pure et dure seront autant de pro­blè­mes qu’il faudra résou­dre au plus vite.

Comme il faudra résou­dre aussi les nom­breu­ses ten­ta­ti­ves de dés­ta­bi­li­sa­tion que connaît depuis quel­ques mois cer­tai­nes capi­ta­les afri­cai­nes. Paris, qui est devenu depuis de longs mois la capi­tale des ten­ta­ti­ves de coups d’Etat, abrite en effet tous les oppo­sants aux diri­geants afri­cains. Le gou­ver­ne­ment Chirac devra très vite, par exem­ple, se pro­non­cer pour ou contre Joseph Batmanian, qui passe pour être l’un des plus farou­ches adver­sai­res d’Houphouët-Boigny. Pour ou contre le Parti com­mu­niste came­rou­nais, pour ou contre les oppo­sants aux régi­mes des pré­si­dents Mobutu Habré, Nongo et Comté.

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique